Rija Rasolondraibe : Joie et ferveur partagées avec le public d’Antsonjombe


Une ferveur partagée par Rija avec son public. (Photo Nary Ravonjy)
Une ferveur partagée par Rija avec son public. (Photo Nary Ravonjy)

Il est un véritable professionnel de la musique et du spectacle et il l’a montré une fois de plus samedi après-midi lors du concert qui s’est déroulé devant plusieurs milliers de personnes.

Il s’agissait d’une œuvre humanitaire et l’artiste s’est donné corps et âme pour cette cause défendue par l’association « Iray » : venir en aide aux plus défavorisés. Le public est venu en masse à cette occasion. Le coliséum était véritablement plein comme un œuf, samedi dernier et entre Rija et ces milliers de spectateurs, il y avait cette grande ferveur et cette immense complicité qui font les grands spectacles évangéliques.

Ceux qui étaient venus l’ont fait, portés par une réelle conviction. Il y avait bien sûr l’envie de voir un beau show, mais aussi le désir d’offrir quelque chose à nos concitoyens les plus pauvres. Les urnes placées à l’entrée du coliséum se sont remplies en un clin d’œil car le don était spontané. A l’intérieur, on sentait cette envie de communier et d’adorer le Seigneur. Le concert fut à la hauteur de cette attente.

Une prestation très professionnelle. Sur le plan artistique, ce fut parfait. Il n’y avait rien à redire sur le plan technique : une sono impeccable, aucun temps mort dans le programme. Et, à l’arrivée, ce fut un spectacle bien huilé. Rija fut un animateur hors pair, prêchant la parole de Dieu et insufflant sa joie et sa ferveur avec des morceaux très entraînants. Ce public littéralement transporté par l’allégresse ne cessa pas de chanter, reprenant en chœur les chansons des différents albums de l’artiste. Certains spectateurs dans les gradins restèrent debout tout au long de l’après-midi. Devant la scène, il y avait beaucoup de jeunes et l’on vit des mouvements d’ensemble improvisés se former. On put admirer à un moment donné une longue chenille composée d’une centaine de personnes allant de droite à gauche de l’espace goudronné devant l’estrade.

Les membres de l’association « Iray » ont parfaitement atteint leur objectif : exalter le sens du partage chez les gens tout en leur offrant un spectacle de qualité.

Patrice RABE

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication