« Couleurs malgaches »: Deux grands maîtres de la peinture réunis à l’IKM!

Jacaranda
Denorovelo et Liva Rajaobelina à l’IKM Antsahavola. (Photo : Kelly)
Denorovelo et Liva Rajaobelina à l’IKM Antsahavola. (Photo : Kelly)

Après une longue absence sur la scène locale, Denorovelo et Liva Rajaobelina reviennent au pays. Jusqu’au 10 décembre, « Couleurs malgaches » qui regroupe une trentaine de tableaux des deux peintres est exposé à l’IKM Antsahavola.

Sa renommée a largement dépassé les frontières. D’ailleurs, il est plus présent et est sollicité à l’étranger qu’au pays. Raison pour laquelle les amoureux d’art plastique européens le connaissent mieux que les Malgaches. Parmi ses plus grandes réalisations ? Des portraits de Lilian Thuram et d’Anthony Charteau. En 2003, le troisième prix des « Biennales du Noir et Blanc » lui fut attribué. Trois ans plus tard, il remporte les « Biennales des arts plastiques » de Marennes. En 2008, il s’illustre et fut élu artiste de l’année par la revue spécialisée « Pratique des Arts ». En 2012, il est sélectionné pour réaliser les portraits des skippers du Vendée Globe. Lui, c’est Liva Rajaobelina et il est actuellement au pays. Cette fois-ci, il a donc décidé de partager la scène avec une autre grande figure de la peinture : Denorovelo. Chacun des deux peintres exposent 15 de leurs tableaux. Si Liva Rajaobelina présente des œuvres mettant en avant l’encre de Chine sur papier Antaimoro, la sépia ou sa technique favorite : celle du stylo à bille et de la lame à rasoir, Denorovelo, lui, a privilégié la sanguine, la pierre noire et le lavis. Et bien que ce soit une exposition collective, les toiles de l’un diffèrent complètement de ceux de l’autre. L’un est plus aisé dans l’art du portrait. Liva Rajaobelina a donc choisi d’immortaliser à travers sa plume la femme Betsileo, la jeune fille Vezo, la femme Zafimaniry ou encore le vieux Antandroy. Denorovelo quant à lui est plus captivé par l’expression du visage et l’émotion que dégage son sujet. Cela se reflète clairement dans « La timidité », « Innocence », « regard revolver » ou encore « éclat de rire ». Pour découvrir « Couleurs malgaches » mettant sur la même affiche Denorovelo et Liva Rajaobelina, rendez-vous à l’IKM jusqu’au 10 décembre !
Mahetsaka

Telma Fibre Vibe

Share This Post