Island Africa Talent : Deenyz sacrée lauréate du concours panafricain

Deenyz a montré toute sa classe lors de l’interprétation de « Killing me softly » en finale du concours.
Deenyz a montré toute sa classe lors de l’interprétation de « Killing me softly » en finale du concours.

Le verdict est tombé vendredi dernier. C’est presque sans surprise que notre représentante Deenyz a été sacrée lauréate de ce télé crochet qui a retenu 200 millions de téléspectateurs du continent africain devant leur téléviseur.

Après D-Lain qui a remporté, l’année dernière, la finale du Castel Live Opéra, Deenyz démontre que la Grande île est un immense réservoir de talents qui ne demande qu’à briller sur le plan international. Elle a charmé le jury par sa remarquable interprétation de « Killing me softly ». Deenyz devance ainsi la Camerounaise Danielle (2e) et le Congolais Bill (3e), seul homme du trio finaliste de ce concours. La performance de la future star de la musique a vraiment été remarquable lors de ses deux passages, ébranlée tout de même en demi-finale par la concurrente Danielle.

Honorée par le ministère de la Culture. « Merci charmant public, merci à mes coachs, merci aux membres de jury : David Monsoh, Didier Awadi et Barbara Kanam. Dieu vous bénisse », a lâché la lauréate tout émue en tenant le chèque de 5 millions de F CFA qu’elle vient de remporter. Sa victoire fut somme toute logique, le suspense ne durant que le temps de la demi-finale où elle fut devancée d’un demi-point par la Camerounaise Danielle. Elle fit la course en tête lors de toutes les autres primes. Pour sa part, le Congolais Bill a reconnu que ses deux prestations n’étaient pas à la hauteur des attentes du public mais demeure tout de même  fier de lui pour avoir résisté jusqu’en finale. Deenyz a été accueillie avec tous les honneurs, hier après-midi à Ivato. Une réception a été ensuite organisée par le ministère de l’Artisanat, de la Culture et du Patrimoine à l’Hôtel Ibis en son honneur.

Cette finale est une grande première médiatique et musicale, produite par Universal Music Group et Code Films, pionniers de la création de contenus en Afrique subsaharienne. Ce télé-crochet a été diffusé sur A+, la nouvelle chaîne panafricaine de Canal+, et sur 15 chaînes nationales africaines.

Recueillis par Patrice RABE

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication