World music : Rajery et ses camarades au concert de « La fête de la liberté »

Rajery et ses camarades artistes ovationnés par le public réunionnais.
Rajery et ses camarades artistes ovationnés par le public réunionnais.

Il symbolise à l’extérieur de la Grande Ile .depuis une trentaine d’années la musique malgache puisée à sa racine. C’est donc à raison qu’il a été invité à La Réunion pour participer à la grande manifestation de commémoration de l’abolition de l’esclavage. Il y a brillé avec les artistes malgaches qui l’y ont accompagné. Ils ont ensemble fait découvrir une nouvelle facette de la culture musicale malgache.

Le 20 décembre dernier, un grand concert- rassemblait au Barrachois à Saint-Denis de La Réunion quelques grands artistes internationaux pour commémorer l’abolition de l’esclavage. Rajery figurait parmi ces illustres invités, montrant ainsi la haute estime que les organisateurs lui témoignaient. Il avait emmené avec lui Angelah et Nainako, deux éminents représentants de la musique du Sud de la Grande Ile qui ont permis à la dizaine de milliers de spectateurs présents de découvrir les rythmes Antanosy et Antandroy. Ce concert constituait le bouquet final de la semaine de festivités organisée dans le cadre de la 166e édition de la fête de la liberté. Auparavant, Rajery et ses camarades avaient animé des ateliers dans les écoles, dans les quartiers et ont fait connaître à leurs nombreux participants les spécificités des cultures Antandroy et Antanosy. Après ce séjour très enrichissant tant sur le plan artistique qu’humain, l’équipe sera de retour cette semaine pour reprendre le fil d’une carrière malgache qui se déroule merveilleusement bien.

Un concert au Paprika avant la sortie de « Bedia » à Tana. Pour Rajery, l’aventure musicale commencée il y a une trentaine d’années se poursuit. L’artiste reprendra bientôt ses tournées à l’extérieur. Mais il n’oublie pas pour autant le public malgache à qui il veut offrir les mêmes prestations qu’à l’extérieur. Son nouvel album « Bedia » est sorti sur le marché international début décembre et déjà très apprécié des amateurs de World Music. Il estime qu’il n’y ait aucune raison que ses compatriotes de la Grande Ile ne puissent pas l’acheter. Il compte bien le sortir aussi à Tana. Mais, cette sortie sera précédée d’un cabaret spécial qui aura lieu le 22 janvier au Paprika.

Patrice RABE

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication