CONCOURS « ARTISTE DE L’ANNEE 2014 »- LES NOMINES

Le concours « Artiste de l’année 2014 » est lancé. Le règlement du concours est présenté en page 11. Un bulletin de participation sera publié dans chaque édition du quotidien Midi Madagasikara jusqu’au samedi 31 janvier. Le lecteur devra choisir dans une liste de nominés que la rédaction a préparée. Nous allons vous présenter ces artistes qui nous ont paru marquer l’actualité culturelle de cette année 2014.

Black Nadia
Ces dernières années, elle n’a cessé de prouver qu’elle mérite sa place dans le paysage musical. Sa consécration aux « Voix de l’Océan Indien » en est la preuve. En tout cas, son couronnement témoigne de son ascension, de son parcours et du travail acharné qu’elle a mené sur sa carrière jusque-là. Des efforts qui ne sont pas vains, puisqu’au mois de novembre, les organisateurs des « Voix de l’Océan Indien » l’ont choisie parmi tant d’autres. Madagascar, à travers Black Nadia, s’est illustré donc auprès de Sandra Esparon, représentante des Seychelles, Maureen de Maurice et de Saandati Moussa de Mayotte. Black Nadia, si vous votez pour elle, pourrait encore ajouter un autre titre à son palmarès, celui de l’artiste de l’année 2014.

Stéphanie
Belle, sexy avec ses longs cheveux soyeux et bougeant merveilleusement bien, la chanteuse fait fantasmer plus d’un. Avec sa jolie frimousse et bien sûr son talent, elle a grimpé les marches petit à petit. Celle qui a fait ses débuts auprès du groupe Tsakarao figure aujourd’hui parmi les artistes les plus en vue et les plus appréciés. Cette époque où elle était interdite de scène n’est cependant plus qu’un mauvais souvenir. Ces épreuves ont même forgé sa personnalité et lui ont permis de toujours se surpasser. En 2014, elle devient l’artiste la plus demandée sur le marché. Une consécration en tant qu’artiste de l’année donnera une nouvelle dimension à sa carrière.

Gangstabab
Quand on évoque le nom de Gangstabab, c’est le qualificatif de « phénomène » qui vient tout de suite aux lèvres. « Hanambady aho » tiré de son deuxième album « Aviava  » fait l’unanimité et provoque le « buzz » un peu partout. Les tout petits, les adolescents et les adultes fredonnent les paroles de ce dialogue entre un père et sa fille. C’est donc à raison que le ministère de la Jeunesse a demandé à l’artiste de réécrire sa chanson pour éduquer les jeunes et en faire « Tsy hanambady aho ». Gangstabab est ce jeune « mpikabary » qui a décidé de moderniser un art oratoire millénaire pour le mettre au niveau de la population. Le succès qu’il rencontre depuis son irruption dans le monde de la chanson, montre qu’il a atteint son objectif.  Il est devenu slameur, mais il utilise des « hainteny » et des proverbes comme les « mpikabary ». Il est poète, car les mots qu’il utilise suivent la cadence d’un poème. Il aurait pu se contenter de sortir un album, il a décidé  de monter sur scène. Et le public est conquis par sa verve et son charme.  L’année 2014 est celle du triomphe de ce jeune homme qui assoira encore plus sa réputation et sa renommée en devenant l’artiste de l’année de 2014.

Ambondrona
La bande à Beranto a marqué 2014 de son empreinte, grâce à son exploit au Coliseum. Réunir 30 000 personnes relève en effet d’un grand exploit, mais Ambondrona a relevé le défi. En avril dernier, Beranto et ses compagnons de scène ont donc tenté le coup. Après tout, qui ne risque rien n’a rien ! Et si la plupart des artistes se mettent à trois ou à quatre pour un concert à Antsonjombe, Ambondrona était seul à l’affiche. Contre toute attente, le Coliseum était rempli de fans en délire, reprenant à tue-tête toutes les chansons ayant composé le répertoire. Un exploit qu’ils comptent rééditer. En attendant, leurs fans pourraient les soutenir pour devenir cette fois-ci,  l’artiste de l’année.

Deenyz
Née le 20 mars 1989 à Tamatave, Deenyz a débuté sa carrière musicale en 2003 chez Rosat Records. Auteur, compositeur et interprète, elle s’est vite fait une place dans le milieu du r’nb et de la soul. En 2014, elle devient l’artiste malgache la plus connue en Afrique. La jeune femme a en effet représenté Madagascar au concours Island talent Africa. Concours qu’elle remporte haut la main et qui lui vaut le surnom de la « Voix de l’Afrique » et qui lui vaudra peut-être celui d’artiste de l’année. Le choix vous en incombe !

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication