Expo photo : « Psychédeclic » ou l’âme de Toky Andrianjafitsara à travers ses photos !

salonLe troisième prix du concours du mois de la photo d’Antananarivo « SarNao » 2010 expose quelques unes de ses œuvres sous le thème « Psychédeclic » depuis hier jusqu’au 9 septembre, à l’Is’art Galerie Ampasanimalo.
Amateur de belles images et de nouvelles technologies depuis l’adolescence, Toky Andrianjafitsara investit rapidement dans un appareil photographique numérique, et essaie la retouche sur différents logiciels. Il devient professionnel en créant un studio avec quelques amis tout aussi passionnés. Il s’intéresse à la photographie d’Art et remporte en 2010 le troisième prix du concours du mois de la photo d’Antananarivo « SarNao » à l’IFM… Il est également sélectionné à la « biennale des artistes » de Haute-Marne. Cette première exposition personnelle, née de son premier voyage en France, où il découvre la grandeur de l’architecture moderne, ses lignes, ses lumières.

Démarche artistique. L’idée de cette exposition vient de son intérêt pour l’architecture moderne. Un cliché d’un bâtiment du quartier de la Défense à Paris et son reflet, d’une symétrie parfaite, l’inspire la suite de cette démarche. En effet, ce cliché peut être lu comme un tableau abstrait tellement il semble trop parfait pour être réel. Les lignes, les lumières, les nuances des bâtiments, ou autres objets à travers son appareil photo, et ensuite son ordinateur, deviennent alors sa peinture. Il joue avec la symétrie, les couleurs, et tente d’emmener le contemplateur vers un univers différent, imaginaire, loin du réel. « Le thème de l’exposition est un jeu de mot qui vient du mot psychédélique en combinant avec le mot clic se référant à clichés photos ». Le mot psychédélique vient du grec ancien qui signifie « montrer l’âme ». Cela exprime parfaitement son ambition. Il détourne la réalité afin d’y découvrir une autre vérité. « Le psychédélisme est également une contre-culture né dans les années 60 valorisant les perceptions sensorielles causées par différentes substances hallucinogènes. On parlera alors de cinéma, de littérature et surtout de musique psychédéliques comme le rock de Jimi Hendrix, the Doors, Pink Floyd, Janis Joplin ». Il lui paraissait donc intéressant et innovateur d’aborder cette culture à travers la photographie que les amateurs pourront découvrir à l’Is’art Galerie Ampasanimalo jusqu’au 9 septembre.
Mahetsaka

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.