Théâtre : Une année 2014 en demie teinte pour l’association Conti


Jacaranda
Banky Foiben'i Madagasikara
Les comédiens d’ACTU Madagascar qui ont joué « Le mariage forcé » lors du « Coup de Théâtre » en 2014. (Photo d’archives)
Les comédiens d’ACTU Madagascar qui ont joué « Le mariage forcé » lors du « Coup de Théâtre » en 2014. (Photo d’archives)

L’association Conti promeut le théâtre et accueille dans la compagnie qu’elle a créée de nombreux jeunes comédiens malgaches. De belles pièces du répertoire ont été jouées et les représentations ont connu un certain succès. Néanmoins, l’année 2014 ne fut pas tout à fait rose et le bilan dressé par les dirigeants de l’association était plutôt mitigé :

  • Une année un peu compliquée. Il a fallu se remettre de l’« échec » de « Coup de théâtre (dec. 14) » dont la fréquentation n’a pas répondu aux attentes. Le Département de l’Hérault a néanmoins attribué une subvention exceptionnelle de 7 500 euros.
  • Les grèves à l’Université, les problèmes internes, n’ont pas permis, après les gros succès de « Dis-moi dix mots » dans le cadre de la semaine de la francophonie, de poursuivre sérieusement le travail d’un groupe d’étudiants pour le moins déstabilisés.
  • « Coup de théâtre » ne sera pas repris en Décembre 2015. Actuellement, l’association s’attelle à la reprise de « Paroles brûlées » (Hain-teny traduit par Jean Paulhan) avec un groupe d’étudiants de l’Association « Parrainage Madagascar ». Enfin, une pièce de Molière sera créée début 2016 : « l’Avare » et « Le médecin malgré lui » sont également au programme.
  • Conti a sollicité l’Assemblée Départementale pour une subvention 2016 d’un montant de 3 500 euros. C’est dans l’espoir que la nouvelle majorité du Département poursuivra son effort vis-à-vis de Conti. Cette dernière travaille au renouveau du théâtre francophone sur la « Grande Ile ».

Recueillis par Patrice RABE


Share This Post

Post Comment