Kiady : Retour sur le devant de la scène d’un « crooner »



Jacaranda
Kiady, un véritable crooner dans son clip « Izaho sy ianao ». (Photo d’archives)
Kiady, un véritable crooner dans son clip « Izaho sy ianao ». (Photo d’archives)

Il fait partie d’une génération de chanteurs qui s’est révélée au grand public à la fin des années 90. Tovo J’hay et lui étaient alors promis à un bel avenir. Le premier est devenu un des grands noms de la musique de charme, Kiady n’a pas continué son ascension vers les sommets. Mais comme on dit, le talent reste et doit un jour ou l’autre s’imposer. C’est le cas pour ce chanteur à la voix de crooner.

Kiady a grandi musicalement avec les grandes stars de la variété internationale et les vedettes du RN’B. C’est dans ce genre musical que le public l’a découvert et l’a plébiscité. Son premier grand tube « Izaho sy ianao » l’a imposé comme l’une des étoiles montantes de la chanson malgache à la fin des années 90 et les spécialistes lui promettaient une brillante carrière. « Dosol » en avait d’ailleurs fait l’un de ses poulains. Et puis, nul ne sait pourquoi le chanteur n’a pas continué son ascension. Son « feeling » et sa tessiture vocale auraient dû pourtant lui permettre de continuer à séduire un public qui avait apprécié sa manière de moduler sa voix. Kiady faisait partie de ces artistes qui sont capables d’interpréter les grands standards en vogue. Le jeune homme n’a pas suivi la voie de ses autres camarades et a disparu de la scène musicale malgache. Il a préféré se consacrer au développement du restaurant qu’il tenait avec son frère. On pouvait cependant le voir monter sur scène quelquefois, laissant beaucoup de regret à ceux qui l’écoutaient. Comme nous le disions plus haut, le talent doit toujours s’imposer et Kiady a décidé de revenir sur le devant de la scène. Il s’est associé à Rolf et Miangaly pour créer Haiko Label. Cette société de production va bientôt sortir son nouvel album. Mais depuis le mois de mai, on voit régulièrement Kiady en cabaret, reconquérant un public qui ne l’a pas oublié. On l’avait vu au Pavé Antaninarenina, puis au Piment Café. On le verra samedi prochain au « Art Sakafo de Mandrosoa Fitroafana » animer un après-midi musical. Lentement, mais sûrement, Kiady est en train de revenir. Il compte bien ne plus délaisser cette scène qui lui manquait terriblement.

Patrice RABE

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.