Portrait : Miangola, un grand photoreporter en devenir !


Jacaranda
Meja Miangola en compagnie de ses deux encadreurs en photographie, Kelly Randriamampianina et Daniel Rakotoseheno.
Meja Miangola en compagnie de ses deux encadreurs en photographie, Kelly Randriamampianina et Daniel Rakotoseheno.

Nouvelle vie, nouvelle aventure ! Pour Meja Miangola, c’est une nouvelle page de son histoire qui commence. Reçue à l’Ecole des Métiers de l’Image et du Design de  Paris, elle quittera la Grande Ile ce soir pour s’envoler vers la capitale française où elle suivra une formation de trois ans en… photographie. Retour sur le parcours d’une grande photographe en devenir.
Passionnée. Tandis que les filles de son âge commencent à parler de maquillages, talons aiguilles et garçons, elle, est très loin de tout ça. Ce qui l’intéresse ? La photographie. A 12 ans, avec son père Ndranto, lui aussi photographe, elle s’initie à cet art qui la passionne tant avec des appareils argentiques. Poussée par son défunt oncle Stéphane Jacob, alors Directeur de la Rédaction chez Midi Madagasikara, elle améliore ses techniques et cherche à se perfectionner, encore et toujours. « Ma passion atteindra son summum lorsqu’en 2008, mon père m’emmena au Labomen du renommé Pierrot Men à Fianaransoa ». En 2011, elle a eu son propre appareil photo reflex numérique qui ne la quitte plus désormais et qu’elle emmène d’ailleurs avec elle quand elle suit un stage en photoreportage au sein de Midi Madagasikara en 2012. Licence en Communication Multimédia et Journalisme en poche, elle continue de nourrir sa passion pour la photographie en participant à divers concours. Consciente que les langues étrangères lui serviraient énormément plus tard, elle s’initie à l’anglais, au mandarin et à l’italien : « Maîtriser plusieurs langues me sera fort utile et bénéfique pour  ma carrière de Photoreporter. »
Expériences. En février 2014, ce membre de l’antenne du CSF à Madagascar (Cercle des Solidarités Francophones) participe à un concours photo organisé conjointement par le Ministère de la Jeunesse et du Sport, TAFITA et la Maison du Sport de Madagascar. Sa photo est choisie par le jury. Elle remporte alors le concours haut la main. Miangola ne s’arrête pas là. Sa passion la pousse à toujours aller plus loin et à s’adonner à plusieurs expériences. En juin 2014, elle est le photographe Officiel du « Mouvement SUN (Scaling Up Nutrition) » lors de la célébration de la Journée Nationale de la Nutrition (JNN) jumelée avec la Journée Mondiale des Actions pour renforcer la Nutrition (JMAN) à Morondava. Entre temps, elle ne cesse d’échanger avec ses amis photographes dont Dany Be, Pierrot Men, Kelly Randriamampianina… sans oublier ceux de sa génération.
A la poursuite de son rêve. Aujourd’hui, Miangola n’a jamais été aussi proche de son rêve. Elle a été intégrée à l’Ecole des Métiers de l’Image et du Design de  Paris. La jeune femme y suivra trois ans de formation. « Je voudrai approfondir mes connaissances en photographie, tant sur les côtés techniques qu’artistiques ». Si d’autres projettent de s’installer, de trouver du travail dans leur pays d’adoption, elle compte bien revenir au pays après ses études. « Faire de ma passion mon métier et évoluer plus dans le professionnalisme. Mon plus grand rêve est de devenir un grand Photoreporter. Je compte bien revenir au Pays après mes études, toujours dans le dessein de promouvoir la photographie à Madagascar ». Et on le lui souhaite. Bon vent !
Mahetsaka

Share This Post

Post Comment