Léa et vaci : Il n’y a pas de miracle en sport

Jacaranda

vaciTout sportif qui ait connu un niveau avancé dans sa pratique sportive connait le couple Manary. Il s’agit de Manary Hubert dit Vaci et de Raharimalala Léa. Les deux sont des sportifs de haut niveau, habitués des équipes nationales, dont la vie se passe sur terrain. Ils en ont fait une mode de vie, leurs enfants ont suivi l’exemple et mieux, ils se sont reconvertis en formateurs, en entraîneur, en arbitres, bref des cursus complets de sportif !

Raharimalala Léa. Qui eut crû que Léa a 60 ans bien cadré et qu’elle les fête ce jour, parution de ce double portrait ? Nos meilleurs vœux pour cette jeune femme à qui on donne facilement 20 voire 30 ans de moins. Né un 18 septembre 1960, la volleyeuse a été championne de Madagascar avec l’AST ou amitiés sportives de Tananarive de 1978 à 1985. En 1985, elle est médaillée d’or des 2èmes jeux des îles à Maurice. En 1988, elle est médaillée d’argent des jeux des villes de la Réunion.

En 1989, elle se pare de la médaille de bronze africaine aux championnats d’Afrique senior à Maurice. En 1990, avec elle, Madagascar gagne l’or des 3èmes jeux des îles. En 1993, ce sera l’argent aux jeux des îles des Seychelles. En 2001, le club des mamans gagne la médaille d’argent du sommet national. En 2002, elle joue en championnat national avec toujours le CMT et en 2003, la voilà avec une médaille de bronze avec le VBCD ou Volley club diamant pour le sommet national.

Manary Hubert. Son mari Vaci est né le 16 octobre 1948, footballeur et basketteur du club amitiés sportives de Tananarive ou AST ; en 1979, il est champion de Tana. En 1986, il devient entraîneur de Fafiama Mahajanga en basket-ball. De 1988 à 1993, il est entraîneur de SMTM basket-ball qui monopolise le titre national des années durant. En 1988, l’or revient à Madagascar pour les jeux des villes sous sa houlette en 1991, il est entraîneur de l’équipe nationale dames pour les 5èmes jeux africains qui a gagné la 8e place africaine. Ensuite il ira avec BC Tropicar qui devient championne de Madagascar. Il prendra en main aussi le BTM en 1997, le BCJE en 1998 et le Mystery en 1999. Le Marocain en 2000. Sotrata inscrit ses titres nationaux de 2001 à 2006 avec lui comme entraîneur. En 2005, le titre de la coupe des clubs champions de basket-ball ira à Madagascar tout comme en 2006 et en 2007 et le nom de Vaci n’est jamais loin de ces titres. L’or des jeux des îles de 2003 sera gagné avec lui. De 2007 à 2009, le voilà avec BBCM qui devient championne de Madagascar et qui gagne l’or de la coupe des clubs champions. Il entrainera aussi l’équipe nationale de l’afro basket woman. En 2010 il sera avec le MB2All de Tana pour changer avec le club SBBC SEBAM en 2015.

Vaci ? Donnons le mot à Mika Ramaroson, président de la fédération de baket-ball pour le cadrer « coach gueulard et à cheval sur le maintien de la discipline et la condition physique des athlètes, c’est un excellent formateur qui a enseigné l’abc du basket-ball à ces centaines de jeunes ». Quant à Léa, c’est la grande sœur sportive, la maman, la copine, la formatrice de choix. Elle n’accepte pas les mollassonnes et a pris en main plus d’une pour les mettre devant leurs capacités et les changer en championnes. Bons vivants, sociables, souriants, le couple est rarement ensemble tellement le sport les prend chacun à part dans leurs disciplines sportives. Mais derrière, l’on sent le fruit de tant de labeurs et de disciplines et surtout de la passion du sport. A l’adresse de tous les sportifs et futurs sportifs, Vaci et Léa diront qu’en sport il faut beaucoup d’entraînement, de cohésion et de persévérance. Le respect est essentiel que ce soit pour les sportifs ou pour les coaches. La discipline personnelle est plus qu’importante. En tout cas, Midi Madagasikara leur souhaite bon vent pour ces 50 et 40 ans de jubilé de pratique sportive.

Anny Andrianaivonirina

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.