Spectacles : Coliséum, Mahamasina, Club nautique : lundi rythmé dans la Capitale !

Stéphanie a enflammé le coliseum.
Stéphanie a enflammé le coliseum.

Des enfants qui ont perdu de vue leur maman, des mamans sans complexes qui dansent et se déchaînent au rythme des plus grands tubes de Barinjaka, Nina’s, Arione Joy, Stéphanie… le lundi de Pentecôte était l’occasion, tant pour le public que pour les artistes, de décompresser.

Quand les grandes stars de la musique mafana sont sur une même affiche, ce ne peut être qu’un succès populaire ! Au Coliséum, les spectateurs étaient au rendez-vous. 10h30, Antsonjombe n’était même pas encore à moitié rempli. Dehors, les magiciens amateurs, les vendeurs de toutes sortes avaient déjà envahi les rues, attendant que les gens viennent en masse. A l’intérieur, le ton n’a pas encore été donné. Les techniciens étaient encore à pied d’œuvre. Ceux qui se sont installés piaffaient pourtant déjà d’impatience. Quand le spectacle va-t-il commencer ? 10h45, l’animateur annonce enfin

Dadi Love a frappé fort pour sa première prestation sur une grande scène.
Dadi Love a frappé fort pour sa première prestation sur une grande scène.

le début des festivités mais ce n’était pas encore les grandes stars tant attendues. Entouré de ses deux danseurs, Izy Mariane se jette dans la gueule du loup. Ouvrir un spectacle où sont à l’affiche de grosses pointures de la musique mafana n’est effectivement pas chose facile, surtout quand le public a attendu depuis des heures. Mais le jeune chanteur s’en sort. Ariane prend la relève et fait danser les spectateurs avec quatre de ses plus grands tubes. Peu à peu, le Coliséum se remplit. Quand viendra le tour de Nina’s de monter sur scène, Antsonjombe était déjà noir de monde et prêt à danser. « Ka ampijalia » est repris en chœur. La chanteuse, malgré son petit ventre rond, n’a pas démérité. Dadi Love, Fara Johns, Barinjaka, Stéphanie, Black Nadia ont tout simplement été spectaculaires. Oui, le public ne pouvait pas rêver meilleure affiche.
Quelques kilomètres plus loin, les artistes se succédaient également sur scène pour mettre l’ambiance. Toujours aussi sexy et souriante, Stéphanie reprenait ses titres les plus connus, en dansant bien sûr. C’est d’ailleurs ses chorégraphies endiablées qui font d’elle une star incontournable. Malm Martiora ou encore Arione Joy, les stars actuelles de la musique urbaine ont, quant à eux, investi la scène, en toute simplicité. Au club nautique, l’ambiance était plutôt familiale. Les pères venaient avec leurs épouses et leurs enfants pour profiter de cette journée de pause tout en appréciant la prestation des artistes. A Antsonjombe, Mahamasina ou Ivato, le public était au rendez-vous.
Mahetsaka

 

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.