Gasy Bulles : « Numerik’on », le numérique de plus en plus incontournable

Jacaranda
Tablette graphique et stylet, nouveaux outils des dessinateurs.
Tablette graphique et stylet, nouveaux outils des dessinateurs.

Le numérique dans la bande dessinée, aujourd’hui incontournable grâce à l’avancée des nouvelles technologies, a été au centre de l’atelier tenu par Shinato hier à l’IFM.

Le festival Gasy Bulles trace ses dernières lignes, car il se terminera le 18 juin prochain. Les expositions dans toute la ville continuent d’attirer du monde, tout comme les ateliers. A l’IFM hier, c’est tout une symbolique qui a été traitée : le numérique. Car avec les avancées et évolutions technologiques, le dessin est de plus en plus assisté par ordinateur, et le numérique est de plus en plus incontournable. Il n’est donc pas rare de voir des dessinateurs avec des tablettes graphiques et des stylets. « Numerik’on », tel est le titre de cet atelier animé par Shinato. Il s’agit donc d’une exposition qui valorise l’illustration numérique, outil des jeunes dessinateurs actuels. Shinato a donc fait un partage d’expérience et une démonstration autour de ce sujet.

Sary Cover. Autre site, autre exposition. A l’Alliance Française de Tananarive à Andavamamba, les planches de dessins interprétant les chansons de Rolf dans le cadre du Sary Cover sont tout aussi intéressantes. « Hiala », « Sambatra »… les tubes se transforment presque en bande dessinée, et en toiles. Chaque auteur a donné sa vision des titres de Rolf, et le résultat est plutôt surprenant, d’autant plus que le chanteur a un grand éventail de thème dans ses textes. Ces expositions sont toujours ouvertes au grand public jusqu’à la fin de cette semaine.

Anjara Rasoanaivo

Blueline Air Fiber

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.