Team kalo a capella : Du beatbox au salegy, l’a capella sous toutes les coutures !

Jacaranda

acapellaL’événement dédié aux orchestres vocaux revient cette année au grand bonheur des amateurs. Il devient un festival et s’étale sur trois jours. L’occasion pour les mélomanes de découvrir l’a capella dans toutes ses formes et dans tous ses états.

« Team kalo » a capella a, pendant six ans, été un simple concert. Cette année, les organisateurs ont avancé d’un pas. Le concert est devenu un festival. Toubih Rands, du comité d’organisation d’indiquer : « A l’époque, nous avons encore été jeunes. On ne connaissait pas grand-chose à l’organisation. Aucun de nous ne le savait. On s’est laissé guider par une seule chose : notre passion. C’est là qu’est venu le déclic. Nous avons grandi et mûri depuis. Et puis, nous avons acquis de l’expérience au fil des éditions. Entre temps, d’autres groupes, venus d’autres régions nous ont rejoints. Une journée n’était plus suffisante. On s’était donc dit qu’un festival était plus approprié et nous voilà ». Pendant trois jours successifs, « Team kalo » a capella investira donc le CGM Analakely, l’IKM Antsahavola et le PK 0 Soarano.

Gratuit.
L’accès à tous les concerts est gratuit. « Mais qu’on ne se méprenne pas ! Ce n’est pas parce que c’est gratuit que c’est forcément mauvais, au contraire ! Notre but est de démocratiser le genre a capella. Ce serait bien qu’il y ait des chanteurs a capella ‘ambony tamboho’, que le festival devienne international et que plus tard, des groupes de nationalités étrangères y participent. Nous ne voulons pas seulement inviter ceux qui aiment et connaissent déjà l’ a capella. Nous voulons surtout inciter les autres à le découvrir. Nous espérons ainsi que le public viendra nombreux. Vous savez, le rap, à ses débuts, a connu le même combat, mais au fil des années, il a su trouver sa place. Nous voulons la même chose. Aujourd’hui, tout fonctionne à coup de matraquage et de publicité. Et nous, ce qu’on veut, c’est travailler, éduquer le public à la base. Ce festival est donc une occasion à saisir, à ne pas rater pour faire une nouvelle découverte musicale », relate le même responsable. Demain, Quartet, Madafeo, Gasy I am (Beatbox), N’ainako et As’ka se relaieront sur la scène du CGM. Nous retrouverons « Telo sy Telo », La Chorale, « Vilon’Androy », « Tsiry kely » (Beatbox), « Melikanto feat ». Ash et Feo au PK0 vendredi. Les deux groupes à l’affiche pendant les deux premiers jours seront tous à l’IKM Antsahavola le samedi.
Mahetsaka

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.