Come-back : Radanz retrouve Tana !

Radanz retrouvera les mélomanes malgaches ce vendredi au Piment Café.
Radanz retrouvera les mélomanes malgaches ce vendredi au Piment Café.

Ils ont grandi ensemble, musicalement parlant. Il y a presque huit ans, leurs chemins se sont séparés, puisque Radanz était parti pour d’autres cieux. Aujourd’hui, le bassiste revient, comme chaque année (ou presque), pour retrouver ses amis et son public.

S’amuser avant tout ! Partager leur joie de se retrouver ensemble et faire ressentir leur passion à leur public ensuite. Tel a toujours été la manière de procéder des gars de Ranadà. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle ils restent toujours aussi appréciés des mélomanes. Aucune raison pour que ça change aujourd’hui ! Non, Radanz n’a pas joué avec le reste du groupe depuis un bon bout de temps mais raison de plus pour se surpasser encore davantage. Parti pour le Kenya en 2008, Radanz revient chaque année au pays pour se  ressourcer et s’entourer de ceux qu’il aime. Il saisit également l’occasion de retrouver les amateurs  de bonne musique et montrer qu’il est resté le même bien qu’il ait évolué. Une année, il a même convaincu Maya von Lekow, la chanteuse qu’il accompagne au Kenya de venir à Madagascar et découvrir l’univers musical malgache, du moins un aperçu. Une expérience enrichissante tant pour Radanz et ses amis que pour la chanteuse. De retour au pays, le bassiste retrouvera donc ses anciens compagnons de route, ses amis de toujours. Le temps d’une soirée au Piment Café, Nali à la batterie, Datita à la guitare et bien sûr Radanz à la basse et Sammy Andriamanoro au piano accompagneront Rija Ramanantoanina et feront vivre aux amateurs de bonne musique, un moment fort d’émotions et de bonnes vibrations ce vendredi.

Plus performant. Il y a dix ans, Andrianarisoa Tovohery de son vrai nom était déjà reconnu comme étant l’un des meilleurs bassistes de la Capitale, voire de la Grande Ile. Au fil des années, le musicien a gagné en expériences et affirmé son talent. Ses différentes collaborations avec divers artistes lui a en effet permis d’avancer et de devenir meilleur qu’il ne l’était. Et comme il n’est jamais trop tard pour apprendre, le musicien, il y a deux semaines, a suivi le « Summer programs » au Berklee College of music à Boston qui n’est autre que l’une des écoles de musique modernes les plus prestigieuses au monde, notamment dans l’univers du jazz et de la soul. Une autre expérience qui a permis à Radanz de se surpasser et de performer son jeu.
Mahetsaka

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.