Omaci : Une carte professionnelle pour les pros

Jacaranda
Bon-Temps Ramitandrinarivo, directeur de l’OMACI, fait de ce cadre d’action prioritaire une « map road » pour le secteur cinéma.
Bon-Temps Ramitandrinarivo, directeur de l’OMACI, fait de ce cadre d’action prioritaire une « map road » pour le secteur cinéma.

Récemment créée, la direction de l’Office malgache du cinéma a sorti son cadre d’action prioritaire 2016-2019, avec comme priorité l’octroi de cartes professionnelles pour les professionnels du métier.

Professionnaliser le domaine du cinéma à Madagascar, c’est d’abord passer par la mise en place d’un cadre légal dans lequel tous les acteurs du cinéma peuvent travailler afin de promouvoir ce secteur, ainsi d’en faire un vrai levier de développement. Le directeur de l’OMACI, Bon-Temps Ramitandrinarivo, a mis en place un cadre d’action prioritaire 2016-2019, validé le 7 juillet par toutes les parties prenantes : partenaires techniques et financiers, organismes publics, ainsi que les professionnels du cinéma. Ce cadre d’action à court et moyen terme comporte six axes et 13 actions prioritaires.

Carte professionnelle. Parmi ces six axes, la professionnalisation du secteur cinéma à Madagascar. Depuis quelques semaines, l’OMACI a fait appel  à tous les acteurs du 7e art à Mada pour une concertation quant aux critères définissant le corps de métier de chacun. Pour l’heure, l’on recense 157 « professionnels » dans le domaine du cinéma à Madagascar. C’est donc une des priorités de l’OMACI de mettre en place ce registre afin de pouvoir leur octroyer une carte professionnelle.

Anjara Rasoanaivo

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.