Soulanga au Trass : Quand le soul rencontre la musique malgache

Jacaranda
Le groupe Soulanga a invité Bodo à partager la scène avec lui.
Le groupe Soulanga a invité Bodo à partager la scène avec lui.

Ils ont, chacun de leur côté, fait déjà le bonheur des amoureux de folk. Ensemble, ils ont ravi encore plus plus mélomanes et d’amateurs de folk en dévoilant un soul très personnalisé.

Du feeling, de l’ambiance, une homogénéité, une bonne humeur contagieuse, mais surtout… de la créativité, qui mérite d’être soutenue. Vendredi dernier, Jovin, Kiady et Nini Kôlibera se sont retrouvés avec leurs inconditionnels, pas en leur nom personnel, mais cette fois, en tant que Soulanga, le groupe avec lequel le trio va désormais tracer son chemin. Un nom qui les définit et reflète leur personnalité, musicale en tout cas. Soulanga, c’est en effet tout un monde où se côtoient le soul et la musique malgache, milieu dans lequel Jovin et Nini ont fait leur premier pas, dans lequel ils excellent et où ils se sont fait un nom. Et quand Kiady se met en tandem avec le duo, le résultat ne peut que séduire. Tous ceux qui ont déjà pu les voir à l’œuvre, comme  ceux qui avaient passé leur soirée au Trass vendredi dernier, en tout cas, ont été sous le charme.
Armés chacun de leurs instruments de prédilection, la guitare, Jovin, Nini et Kiady chantaient et interprétaient tous les titres de leur répertoire à leur manière et se les appropriaient. Les tubes de  Michaël Jackson, les chansons de Nanahary, ou encore les titres de Georges Benson sont ainsi repris et revisités à la sauce Soulanga.  Sur la belle voix de Kiady, pleine d’émotion et entraînante, sur fond de guitare typiquement malgache avec Jovin et Nini Kôlibera en chœur,  le public est aux anges. Ce soir-là, Soulanga invitait Bodo à partager la scène avec lui. Le groupe a également dévoilé quelques-unes de ses compositions. Des titres qui seront bientôt dévoilés et diffusés sur les chaînes radio. En effet, le trio est entré  en studio depuis peu pour enregistrer  son premier album. Car oui, il ne va pas simplement s’arrêter aux concerts. Il compte aller loin et même très loin. Conquérir les mélomanes malgaches et bien plus encore…
Mahetsaka

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.