Gitaran’Iarivo : Le solfège pour transmettre le bà-gasy

La guitare et la valiha à  l’honneur pour cette 2e édition.
La guitare et la valiha à l’honneur pour cette 2e édition.

La passion de la guitare, c’est ce qui réunit la trentaine de membres de l’association Gitaran’Iarivo, ouverte au grand public, notamment à ceux qui veulent exprimer leurs inspirations à travers la six cordes. Cette association se démarque des autres de par son envie de transmettre la musique bà-gasy aux générations. La première édition du festival Gitaran’Iarivo s’est tenue en 2015, durant une journée. L’engouement du public a poussé les organisateurs à étaler le festival sur tout un mois pour cette 2e édition, et ce sera donc tous les samedis de ce mois d’octobre que le public pourra participer à l’IKM. Le 8 octobre dernier, le festival s’est ouvert par des prestations musicales. Ce samedi 15, place à un atelier gratuit sur la « valiha » et la guitare. Il s’agira de l’apprentissage du solfège pour permettre aux musiciens de transcrire les notes en solfège, et donc de conserver ces notes pour que n’importe quel autre musicien puisse les jouer ultérieurement. Safidy Randriamanantsoa partagera également l’histoire de « la valiha ». Le 22 octobre prochain, le festival sera clôturé par un concert avec la participation de tous, des plus jeunes juste âgés de 12 ans aux plus âgés, qui ont la soixantaine. 35 personnes défileront donc devant le public, jouant le flamenco, mais aussi le bà-gasy. Ce sera également l’occasion de remettre les certificats aux participants.

Anjara Rasoanaivo

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire