Peinture : Natoa, au CGM pour présenter « M’art’evaka »!

Natoa Rasolonjatovo est devenu un grand jeune homme
Natoa Rasolonjatovo est devenu un grand jeune homme

Plus sûr de lui, plus mature et devenu plus créatif, Natoa Rasolonjatovo dévoilera prochainement ses dernières créations du 18 au 26 novembre au CGM Analakely.
Le garçon est devenu un jeune homme! Cinq ans séparent sa première exposition de celle qu’il tiendra au Cercle Germano-Malgache Analakely la semaine prochaine. On se souvient de sa première exposition, il y a cinq ans! Natoa avait tout juste 14 ans. Passionné par la peinture, il avait cependant déjà une certaine idée du style qu’il voulait adopter plus tard. Son professeur Rija Rambelo a d’ailleurs détecté ce plus qui le distinguait des autres. « Il était le plus jeune dans ma classe. Il avait seulement 11 ans quand il était venu ici. Contrairement à beaucoup d’autres de mes élèves, il était là par choix et non parce qu’on le lui a suggéré ou on l’y avait inscrit. Il est très agile et captait rapidement. Il a du talent et ira certainement loin », avait-il confié à l’époque.  

Peinture sur verre. Autrefois passionné par la peinture à l’huile au couteau, Natoa, depuis quelques années s’est  tourné vers d’autres horizons et tente de nouvelles expériences pour se distinguer. « La peinture sur toile est devenue monnaie-courante. Si j’évolue dans ce domaine, je resterai dans l’ombre. Aujourd’hui, je suis sûr de faire de l’art mon métier et non une simple passion ou un passe-temps. Je veux aller au delà du classique et trouver le style qui me définit, qui fera la différence et qui fera que quand les gens voient une œuvre, ils reconnaissent de suite ma touche personnelle, ma signature« . Pas très sûr de lui à ses débuts, Natoa Rasolonjatovo se faisait aider par son professeur. Avec la pratique, il a fini par avoir confiance en lui. A 19 ans, le jeune homme sait exactement ce qu’il veut. Plus mûr et plus sûr de ses choix, le disciple de Rija Rambelo nous revient au CGM Analakely pour présenter ses dernières créations. Très coloré, « M’art’evaka » semble mettre en avant la joie de vivre et la passion du jeune homme.
Mahetsaka

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire