Village de la Francophonie : Affluence monstre tout le week-end

la richesse d’un pays, sa diversité culturelle. (Photo Kelly)
la richesse d’un pays, sa diversité culturelle. (Photo Kelly)

Rideau sur le 16e Sommet de la Francophonie qui s’est tenu à Antananarivo. Au Village de la Francophonie, les artistes des diverses disciplines artistiques ont animé ces quelques jours. Musique, mode, littérature, poésie, cinéma… tout était au programme pour montrer la diversité de l’art malgache. 

Plusieurs dizaines de mètres de queue pour se procurer le fameux ticket d’entrée au Village de la Francophonie, des voitures à perte de vue tout autour du site, et des gens, des hommes, des femmes, des enfants… qui marchent dans tous les côtés pour trouver une place. Les guichetiers étaient débordés, mais rien ne pouvait plus faire reculer ces dizaines de milliers de personnes qui voulaient visiter ce Village interculturel. A l’intérieur, les pavillons accueillaient des exposants qui ont tout emmené pour essayer de faire le maximum de ventes d’articles. Il y a aussi les entreprises qui en tirent parti pour un peu plus de profit, et des stands de jeunes et d’ONG qui veulent eux aussi se faire connaître. Deux scènes en parallèle, et des animations en tout genre dans la journée. Le stand de l’association T-Movie, la seule entité qui représente le cinéma dans ce Village, a proposé des projections au grand public. Histoire du cinéma, 180 secondes libre, documentaires… de quoi montrer la diversité de la production cinématographique de l’association. Mais aussi deux ateliers sur les thématiques du cinéma dans l’expression de la liberté, et l’éducation à l’image. Et à l’animation, sur scène, le groupe Jackson Boys a créé l’événement en attirant la foule à chacune de leur prestation.

Slameur. Ce 16e Sommet de la Francophonie était surtout une occasion de liesse populaire. Plusieurs artistes se sont succédé sur scène pour assurer l’ambiance dans cette fête au Village. Vendredi dans la soirée, la styliste malgache de renommée internationale Mialy Seheno a présenté sa collection. Puis, place à Jaojoby, D’Gary, Iraimbilanja ainsi que Mafonja et Sarandra Biloba, les lauréats du concours Musiques d’Afrique. Samedi, C’est la styliste Jaomatana qui a présenté sa collection Tsarasoa, une trentaine de modèles qui ont défilé sur scène, montrant la beauté de l’artisanat malgache lorsque celui-ci est réinventé par un artiste. Hier, place à la finale du concours du meilleur slameur. Ces jeunes artistes ont été fortement applaudis. A l’issue du concours, Système D a remporté le prix du meilleur slameur du Village de la Francophonie.

Au-delà des prestations scéniques, le Village de la Francophonie a également été le terrain de jeu des artistes plasticiens, qui ont orné les murs de leurs fresques artistiques. Un travail réalisé notamment avec les artistes de l’Is’Art Galerie. Bravo !

Anjara Rasoanaivo

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire