Littérature : Dox, poète-astronome avec Chants capricorniens


Jacaranda

Dédé Sorajavona, le fils de Dox à la « valiha » et la poétesse Antsiva à la Société des Poètes français lors du 14e Printemps des Poètes des Afriques et d’Ailleurs dédié à Dox.

Chants capricorniens est l’unique recueil de poèmes écrit en français par Razakandraina Jean Verdi Salomon, alias Dox.

Il n’est  guère possible d’appréhender sérieusement cet ouvrage poétique sans se référer aux astrologues « antemoro », lesquels métissés avec des érudits arabes  écrivaient le malgache avec une graphie arabe dès le XIe siècle. Cette écriture arabo-malgache porte le nom de « sorabe ». Il faut se souvenir qu’en 1795 une délégation d’astrologues « antemoro » rencontre le roi Andrianampoinimerina à Tananarive. Cette rencontre est d’ailleurs relatée dans un manuscrit « sorabe ». Depuis cette date le « sorabe » devient l’écriture officielle dans l’Imerina. Les astrologues de l’Imoro, qui étaient à la fois médecins, devins et maîtres en sortilèges, ont été pris en qualité de conseillers à la cour royale de l’Imerina et auprès de certains aristocrates. Ce n’est sans doute pas un hasard si Dox, qui est de lignée aristocrate imerinienne, va être fasciné par les astrologues « antemoro ». Dans Chants capricorniens(Sépia, Paris, 2016), dès le premier poème éponyme, Dox  nous dépeint poétiquement  la lutte entre la Constellation d’étoiles zodiacales  du Sagitaire qui poursuit celle du Capricorne, et cela expliquerait le dénuement structurel de l’hémisphère Sud  ou Tiers monde : « Mais celle qui passionne / mon imagination / c’est le Capricorne / traqué par le Sagitaire / C’est une gazelle / qui galope / vers des sommets déchiquetés / de l’univers ». Dans le deuxième poème « Madagascar !!! » il fait état poétiquement de la lutte entre la Constellation boréale du Cancer et la Constellation australe du Capricorne. Il constate que Madagascar a échappé au cataclysme du supercontinent  du Gondwana, car la Constellation du Cancer située au nord n’a pu atteindre pleinement celle du Capricorne située très au sud : «  Est-ce du maléfice, du Cancer lui-même ?/ le Capricorne, touchant à notre Sud extrême / nous a-t-il détourné du cataclysme fatal ? ». En poète-astronome-démiurge, Dox crée la Constellation du « Zébu sidéral »pour apporter la paix à Madagascar voire au  monde entier: « Ce soir/ Je lève la tête / Sur le monde sidéral / La Constellation du Taureau / évoque par son tracé / le parc d’Ombiranga / illuminé / Par Aldebaran / et dans un coin / les Pléiades / pâles étoiles / à peine visibles. / C’est une vie /  de paix … ». Ces correspondances entre le céleste et le terrestre sont toujours de mises à travers l’astrologie moderne à titre individuel ou collectif. Et si les poètes  avaient raison…

Thierry SINDA

Président du Printemps des Poètes des Afriques et d’ Ailleurs, lequel a rendu à Paris un vibrant hommage au poète révéré Dox.

Share This Post

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz