Vendredi joli

# Kiaka au Piment Café. Amoureux de rock? Envie d’un vendredi joli autour d’une bonne bouteille de bière ou d’un bon whisky avec du masikita ou de la bonne pizza? Et si en plus, vous êtes un inconditionnel du groupe Kiaka, c’est la soirée tout indiquée pour vous. Ce soir, Kiaka sera au grand complet au Piment Café. Au menu ? Des plus anciennes aux plus récentes compositions. Entouré de ses fidèles musiciens, Nini compte bien mettre le feu au Piment Café. Un cabaret étant l’occasion pour un chanteur de montrer toutes ses facettes, l’interprète de « Ilay mahantra », pourrait vous surprendre en interprétant par exemple du « Kalon’ny fahiny ».

# Expo et concert à l’Is’art galerie. Exposition restitution des derniers ateliers avec les écoles primaires publiques du quartier, projection des images du projet et à 19h projection du film réalisé pendant les ateliers de vidéo créative animés par l’association Ari’Art et enfin, à 20h, Lewiky et Voots Kongregation proposent un concert intitulé « Urban Jijy ». Le programme à l’Is’art galerie s’annonce riche. Donnant une touche plus urbaine au « Jijy », l’art des ancêtres, Lewiky tient à respecter son authenticité par des paroles portées sur la conscientisation et l’éducation. Les Voots Kongregation proposent un jijy inédit en son genre, sur des rythmes actuels et aux sonorités de guitare rock et basse funk, suivies d’un tempo afrobeat. Les univers musicaux de chaque artiste permettent la naissance du « Urban Jijy ».Chacun apporte son interprétation du « jijy », en respectant les bases du genre. Un retour aux sources pour préserver la culture du pays. Leur musique redonne souffle et vie au « jijy ».

# Henri Ratsimbazafy à l’AFT. Toujours dans le cadre de la célébration de ses 70 ans, l’Alliance française Antananarivo organise un concert avec le grand Henri Ratsimbazafy. Il nous fera l’honneur d’interpréter ses meilleurs tubes durant cette soirée. Le répertoire comportera des chansons connues malgaches et francophones comme « Lamba blanc », « Chante ma valiha », « Au zoma » et bien d’autres. Des cd et dvd seront également mis en vente durant la soirée ainsi qu’un livret qui contient ses meilleurs titres. Auteur, compositeur, Henri Ratsimbazafy chante ses œuvres depuis les années 60. En 1962 et 1963, il est deux fois Lauréat du concours « Grand Prix de la chanson française à Madagascar » organisé par le Centre Culturel Albert Camus et le Ministère de l’Information avec ses chansons « Samba tyrolienne » et « Dans tes yeux ». En 1966, il reçut le 2e Prix du Président de la République avec « Ny lambanao mikopakopaka ». Il a participé à plusieurs tournées internationales notamment à Tokyo, La Réunion, France et Canada.
Mahetsaka

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.