« Manefy ny Nanahary » : Jiaary et ses frères se dévoilent autrement au CGM !

Jiaary, Njaka et Kimitsy, ici avec leur maman, vont tenir une expo au CGM du 22 juin au 7 juillet.

Qui a dit que la musique est leur seul domaine de prédilection ? Jusque-là, on pensait que oui. Les frères Ratefinanahary excellent cependant dans l’art de transformer le cuir en quelque chose de mieux. A travers une expo qu’ils tiendront au CGM à partir du 22 juin, Jiaary et ses petits frères se dévoilent autrement au grand public.

Ils ont plus d’une corde à leur arc ! Leur grand-frère Jiaary en a déjà montré un aperçu en investissant l’IKM Antsahavola lors d’une expo en solo il y a quelques semaines. Cette fois, ses cadets vont le rejoindre. Jiaary, Njaka et Kimitsy, du 22 juin au 7 juillet, vont donc présenter leur expo collective : « Manefy ny Nanahary », mais cette fois au CGM Analakely.
« Nous avons grandi dans un univers où artistes de toutes les disciplines passaient le plus souvent chez nous et où manifestations culturelles, débats jubilatoires entre performeurs rêveurs, cabarets & concerts étaient chaque jour au menu. Et tout ceci où une éducation aussi bien zigzagante que labyrinthique entre musique, cuir, études, vie et boissons saupoudrait cette formule assez atypique (bien qu’un peu standard quand même). Il  n’était donc aucunement étonnant que nous devenions des touche-à-tout : musique, craft (sauf pour le second qui assume parfaitement sa maladresse), arts visuels, tout en côtoyant l’univers de l’art », racontent les frères Ratefinanahary.
Décidant d’un accord unilatéral de présenter chacun leur savoir-faire au grand jour, les fils de Doda, le défunt membre fondateur de Tsiakoraka, à partir du 22 juin, dévoileront donc leurs œuvres au grand jour au CGM. Chacun ayant sa propre démarche artistique, ils exposeront leurs univers, intime que ce soit ou autres, leur visions et leurs passions à travers le cuir, le scoutisme, la peinture et l’art visuel, une passion qui leur a été transmise par leurs parents depuis 34 ans et qu’ils ont développé chacun à leur manière.
Mahetsaka

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire