Expo : ‘’ The road color ‘’ orne les murs de l’Is’art galerie.

« The Road color »

Il séduit toujours à chacune de ses expositions. Eric Rakoto revient à l’Is’art galerie avec « The road color », une exposition à travers laquelle il illustre la société d’aujourd’hui.

Jamais à court d’idées et de bons artistes, l’Is’art galerie met, cette fois-ci, sous les feux des projecteurs un maître du « touche-à-tout ». Eric Rakoto exposera ses œuvres à l’Is’art galerie jusqu’au 14 juillet. « The road color », dépeint la société d’aujourd’hui. « Actuellement, nous pouvant constater un grand développement par rapport  à la médecine, l’agriculture,  surtout au niveau de la technologie. Face à la rapidité de cette progression, une question se pose en ce qui concerne l’avenir de la culture dans un pays. ‘The road color’ est un concept qui illustre la société d’aujourd’hui à travers ma peinture. Pour moi, la route me permet de visionner l’évolution et la dégradation de la culture, étant donné qu’on peut y observer différents contrastes du quotidien comme par exemple l’évolution des télécommunications ou de l’art.  En effet, c’est un outil de référence pour le développement. Le concept est aussi un repère culturel pour le pays, notre pays que j’aimerais rappeler, car nous avons une base culturelle qui nous est propre ».

Parcours. Depuis qu’il a baigné dans le monde artistique, Eric Rakoto ne se spécialise pas sur un support ou une matière, il crée ses œuvres à partir de toutes choses existantes. Il maîtrise, donne forme esthétique à ces différents supports et matières parfois recyclées. D’où la naissance de son art plastique. Suite à différentes rencontres et échanges avec d’autres artistes, il a pu développer sa créativité et monter sa propre démarche visant à développer l’art contemporain malgache à travers l’utilisation de la terre (LOKO-TANY: Tany mena, tany manga, tany ravo). Une démarche qui consiste également à trouver toutes choses transformables en œuvre d’art. Ces derniers temps, il a pu participer à plusieurs démarches collectives avec plusieurs artistes dont les expositions FI’ART, EASY ART et la deuxième édition du festival d’art urbain 2015 où il y avait plusieurs échanges entre artistes malgaches et étrangers.
Mahetsaka

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.