Youtube et Facebook : Bolo fait le buzz avec la parodie de Claudine


Bmoi

Jacaranda
Bolo dans son Clash Infos.

Les sketchs et les parodies font de l’audimat, et ce ne sont pas les jeunes humoristes malgaches qui diront le contraire. Avec le succès de son émission « Clash infos », Bolo a parodié les plus grandes personnalités qui font l’actualité.

Si en France, les Guignols de l’Info, les Canteloup et les Yan Barthès massacrent quotidiennement les actualités nationales et internationales, scrutant chaque détail pour en faire des sketchs, ces émissions font de l’audimat. Une vraie culture pour ces pays où de toute évidence la démocratie est déjà à un niveau très élevé. Grâce à ces sketchs et à ces émissions, l’actualité est traitée autrement, parfois plus légèrement, mais surtout avec beaucoup de réflexion car ces parodies lancent le débat. Au quotidien, comme l’indique le nom du programme présenté par Yan Barthès, l’actualité et les personnalités politiques sont croquées par les chroniqueurs. A Madagascar, la nouvelle génération d’humoristes se démarque de leurs aînés par leurs supports, car si traditionnellement, les humoristes se produisent devant leurs publics, lors de spectacles en live, cette génération connectée utilise les média online pour partager leurs sketchs, et depuis quelques temps, certaines chaînes de télé les diffusent dans leurs grilles de programmation. Dans son « Clash Infos » du 9 juillet 2017, produit par Amen Communication, Bolo Randrianarisoa, le slameur qui présente l’émission, a parodié la fameuse conversation téléphonique entre l’agent du Bianco et Claudine Razaimamonjy. Relayée sur la toile, la vidéo a été vue 3 108 fois et les clics continuent. Entre figure de style et rimes à la pelle, cette parodie reprend la fameuse conversation, avec quelques commentaires du slameur qui lance alors le débat. Reflétant la société et ses préoccupations, ce genre d’émission fait beaucoup d’audimat. Des vérités qui, apparemment heurtent certaines personnalités.

Anjara Rasoanaivo

Share This Post

Laisser un commentaire