« Hiragasy makotrokotroka » : Razafimahandry Sahavato se qualifie pour la prochaine étape


Jacaranda

Razafimahandry Sahavato se qualifie pour la prochaine étape.
Photo : Kelly

Le « hiragasy », toujours au goût du jour ? Aucun doute là-dessus. Oui, la venue massive des gens sur la place de 1947 à Ambohijatovo le prouve.
En couple, en famille, entre amis, les amateurs s’étaient donné le mot et ont honoré la rencontre entre Razafimahandry Sahavato B et Rakotomandimby Pierre Morarano Gara. Oui, le « hiragasy » attire toujours autant la foule. Et quand le niveau des troupes est aussi élevé, le public est d’autant plus aux anges et se fait très généreux. Hier, ces deux formations ne se sont donc fait aucun cadeau. Le premier, avec des textes aussi pertinents que drôles, a conquis le public. Son adversaire n’en était pas moins époustouflant. Les deux groupes se sont surpassés et ont séduit chacun les spectateurs. Leur sarcasme, leur franchise, leur humour, leur façon si particulière de dépeindre le quotidien du « petit peuple », la manière dont ils dansent, manient les proverbes, s’expriment et font passer leur message… Ce sont autant d’arguments qui accrochent et qui émerveillent le public. Le « hiragasy », c’est également cette bataille entre deux formations.

Verves. Qui danse le mieux ? Qui a plus impressionné ? Qui a trouvé les mots justes pour convaincre le public. Parées de leur longue robe (avec presque la même coupe pour toutes les femmes qu’on croirait qu’elles viennent toutes de la même troupe), vêtus de leur « malabary » rouge avec pantalon noir et chapeau, les chanteuses, danseurs et musiciens de Razafimahandry Sahavato B et Rakotomandimby Pierre Morarano Gara ont donc donné le meilleur d’eux-mêmes, espérant avoir convaincu le public et le jury et gagner le ticket pour la prochaine étape. « On n’a aucune idée de ce que sera le verdict. C ‘est au jury d’en décider », s’exprime le chef de file de la troupe Sahavato. Après plus d’une heure de prestation chacun, le jury se prononce enfin. Pour Rakotomandimby Pierre Morarano Gara, l’aventure s’arrête là. Par contre, Razafimahandry Sahavato sera encore du voyage. La partie n’est pas gagnée pour autant. La semaine prochaine, le public pourra découvrir et apprécier les verves de Ramilison « besigara zanany » et Ravalomanana Antanifotsy.
Mahetsaka

Share This Post

Post Comment