« Free spirits » : iBemaso dans toute sa splendeur !

Auteur, compositeur, musicien, interprète et vidéaste, iBemaso a plus d’une corde à son arc ! Le 5 août au Fili’in Antsakaviro, ce sont toutes ces facettes de lui qu’il mettra en avant. Et plus encore.

iBemaso sous toutes les coutures ! Discret et plutôt effacé, le chanteur, ce 5 août, va faire son show. Il n’aura, confie-t-il, aucun retenu. Enfin, artistiquement parlant. « Souvent accompagné par d’autres musiciens, je serai seul cette fois», précise-t-il. Une grande première pour l’artiste ! A travers « free spirits », iBemaso va dévoiler une facette de lui que le public ne lui connaissait pas : le iBemaso engagé, un peu poète et patriote. « Je vais déballer sur scène toutes ces choses qui font que parfois, je suis cloîtré chez moi, que j’ai l’air abattu », explique-t-il. Son répertoire tournera autour de ce sujet qui lui tient à cœur : la liberté. « Jusqu’où s’arrête la liberté ? Je me suis toujours posé la question. Si ma patrie se dit libre, mais qu’elle est encore sous le joug de quelques personnes, gouvernant le monde, est-il vraiment libre ? Sommes-nous vraiment libres quand nos faits et gestes, la manière dont nous vivons est dicté par ‘le système’». Des réflexions très philosophiques mais qu’iBemaso nous dévoilera de manière poétique le 5 août.

Spirituel. Ayant toujours baigné dans le monde musical, Lanto Tiana Rabearison, de son vrai nom, n’a pu se résoudre à rester un simple spectateur. Au début des années 2000, il affûte ses armes auprès de Papay & Co. Il enrichit ses expériences auprès de Zadoo, puis de Vahombey. Le virus de la musique, l’ayant contaminé, iBemaso sort ses vieilles compositions des tiroirs et les revisite, les peaufine pour en faire des titres aux sonorités blues et rock. Depuis, il a fait du chemin. Il est certes resté dans les lignes blues et rock, mais son approche est aujourd’hui plus spirituelle.
Mahetsaka

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire