8e Jeux de la Francophonie : Mr Njo court pour une médaille en littérature



Jacaranda
Mr Njo posant fièrement pour Madagascar.

Les 8èmes Jeux de la Francophonie battent leurs pleins à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Pour les artistes qui participent à ces jeux, la quête de la médaille passe par la présentation de leurs œuvres. Dans la section littéraire, Mr Njo représente Madagascar avec sa nouvelle «  La jeune fille cria ». On saura demain s’il remporte une médaille ou non.

Cinq minutes de présentation et de lecture publique. Un speech de cinq minutes et pas plus pour convaincre le jury et appâter l’assistance, c’est ce que Mr Njo, Anjoanina Harivahy Ramaroson de son véritable nom, disposera pour présenter son œuvre littéraire, une nouvelle qu’il a écrite en août 2016, intitulée « La jeune fille cria ». Mr Njo représente la Grande Île dans le cadre de ces 8èmes Jeux  de la Francophonie, en tant qu’artiste. Il sera en concurrence avec 20 autres auteurs de divers pays dont Maurice, la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, le Liban, le Canada, le Nouveau Brunswick… Les résultats seront connus dès demain, on saura donc si Mr Njo suivra les traces de son prédécesseur, David Jaomanoro, qui a déjà remporté une médaille d’or dans la catégorie Nouvelle en 1997. C’est en tout cas ce qu’on lui souhaite, et vu le style de ce jeune auteur, il a toutes les chances de monter sur le podium et de remporter une médaille. En tout cas, toute la communauté malgache installée à Abidjan est derrière lui, tout comme les acteurs culturels du pays connectés sur les réseaux sociaux, puisque très peu d’information ne passe du côté du ministère de la Culture.

Mr Njo. Mr Njo c’est un jeune auteur qui se démarque par son style. Un genre littéraire innovant, mais surtout une manipulation de la langue française où chaque mot vaut son pesant d’or. Mr Njo aime écrire depuis son enfance, il est également féru de lecture, et malgré les années d’études dans le tourisme, le droit, la décoration, son naturel est revenu au galop et il est resté auteur. Mr Njo a déjà publié certaines de ses nouvelles. Et il est tout à fait légitime qu’il ait été sélectionné pour représenter son pays lors de ces Jeux de la Francophonie. Sa nouvelle s’intitule « La jeune fille cria ». Pour le résumé, c’est l’histoire « d’une société complètement détruite. Madagascar, dans un futur proche. La mentalité est complètement à terre. C’est une histoire qui fait peur si l’on ne trouve pas une solution très vite, ça pourra arriver ». Mr Njo a toutes les chances de gagner, on y croit. Après la littérature, place à la peinture, puis à la danse de création.

Anjara Rasoanaivo

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.