World music : Minah va faire résonner son funk urbain au Karibotel


Jacaranda

Avec son funk urbain, Minah va mettre le feu au Karibotel.

Entrée en studio depuis des semaines pour perfectionner les moindres détails, Minah se sent enfin prête pour émerveiller tous ceux qui seront parmi elle au Karibotel ce vendredi 15 septembre. La jeune femme va mettre le feu avec son funk urbain.

Cela fait trois ans qu’elle enchante les mélomanes avec sa musique où se côtoient tradition et modernité, dans laquelle se mélangent à la perfection le jijy et le funk. Bon nombre d’amateurs de bonne musique n’ont cependant encore jamais entendu parler d’elle. Elle en envoie pourtant. D’ailleurs, sa musique, contrairement à la plupart de celle des jeunes de son âge, est d’une singularité saisissante. Seul hic, ses chansons ne passent pas à la radio ou si, mais très rarement. Pour l’apprécier, il faut la voir en live. A l’intention de ceux qui n’ont encore jamais eu l’occasion de la retrouver sur scène, Minah investit donc demain soir le Karibotel pour une soirée qui s’annonce très prometteuse. Elle sera accompagnée de ses talentueux musiciens dont Miary Lepiera, celui qui signe l’arrangement de tous ses titres. En 2015, alors qu’elle prévoit de sortir son premier album, son chemin croise celui de Miary Lepiera qui lui suggère de prendre le temps de réviser et de peaufiner tous ses morceaux. Un conseil qu’elle ne prend pas à  la légère. Depuis, elle concentre ses efforts à rendre ses compositions meilleures.
Sûrement. Nul besoin de courir. Pour Minah, la devise est effectivement simple : avancer lentement mais sûrement. Elle signe son premier concert en 2015, lors du festival Angaredona, est sélectionnée par l’équipe de Découvertes rfi pour en être l’une des finalistes l’année suivante. Elle ne remporte  pas la victoire mais ne se décourage pas. Pour Minah, l’aventure continue de plus belle. Aujourd’hui, elle travaille en étroite collaboration avec Libertalia-music records et avance à son rythme. L’album attendra donc. Ses inconditionnels devront, quant à eux, prendre leur mal en patience. « Nous voulons donner le meilleur de nous-mêmes. Nous entrons souvent en studio pour vérifier et rectifier ce qui doit l’être et le jour venu, nous serons enfin prêts. Une date ? Je n’ai pas de date précise mais ce sera dans le courant de l’année 2018 ». En attendant la sortie de son tant attendu premier album, rendez-vous est pris ce vendredi 15 septembre au Karibotel, après quoi la chanteuse va s’envoler pour Nosy Be, Diégo et Toamasina. Elle clôturera 2017 par un concert à Maurice.
Mahetsaka

Share This Post

Post Comment