All Africa Music Award : Shyn « Révélation du continent africain »


Bmoi

Jacaranda
Shyn et son épouse Deenyz, lors de la cérémonie de l’Afrima à Lagos.

Shyn sur le toit de l’Afrique ! Dimanche soir, l’interprète de « Resim-pitia » s’est vu remettre le trophée de la « révélation du continent africain », à la cérémonie de l’Afrima, à Lagos, au Nigéria, en présence de plusieurs grandes stars de la musique africaine.

Un parcours sans faute ? Il n’en est pas loin. En tout cas, son couronnement à « All Africa Music Award » témoigne de son ascension, de son parcours et du travail acharné qu’il a mené sur sa carrière jusque là. Des efforts qui ne sont pas vains puisqu’aujourd’hui, Shyn a été sacré « révélation du continent africain ». Avec son titre « Resim-pitia », le chanteur a convaincu, non seulement le public mais également le jury, composé entres autres de Charles Tabu (République Démocratique du Congo), David Tayorault (Côte d’Ivoire), Joett (Tanzanie), Olisa Adibua (Nigéria), Hadja Kobélé (une guinéenne résidente aux USA). En compétition avec sept autres artistes dont le fameux Runtown du Nigéria ou encore le rappeur Nasty C qui a déjà collaboré avec Major Lazer, Shyn s’est pourtant distingué. Une consécration qui, pour le chanteur, n’est que le début d’une belle aventure sur la scène internationale.

International. Oui, Shyn ambitionne d’aller loin, très loin et de porter le plus haut possible le flambeau malgache. « J’ai gagné la bataille mais pas la guerre. Il y a encore beaucoup à faire. Pour ce premier pas, je remercie cependant déjà tous ceux qui ont cru en moi jusqu’au bout. Merci au public et aux entités qui nous ont soutenus. Cette victoire n’est pas seulement la mienne mais celle de tous les Malgaches. J’espère seulement que vous nous accompagnerez encore pour la suite », a indiqué le chanteur dans une vidéo postée sur sa page facebook. Ce prix gagné à « l’Afrima » va permettre à Shyn de faire mieux connaître sa musique sur le continent africain. Cette grande manifestation organisée par le chanteur sénégalais Akon, vise effectivement  à promouvoir la musique africaine, non seulement sur le continent mais surtout  au-delà de ses frontières.
Mahetsaka

Share This Post

Laisser un commentaire