Symposium international d’Histoire : La première édition rendra hommage au Dr Joseph Rasamimanana



Jacaranda

D’où vient le peuple malgache ? Le « Symposium international d’histoire, civilisation et de culture » répondra à cette question. Regroupant chercheurs et scientifiques nationaux et internationaux, cet évènement majeur se tiendra au CCI Ivato du 28 au 30 novembre.

Une grande première ! 40 savants et chercheurs venus de plusieurs pays, entres autres la France, le Vietnam, le Cambodge, l’Australie, le Kenya, l’Allemagne… et bien sûr de Madagascar seront réunis dans un même endroit pour des conférences. Un évènement sponsorisé par le Groupe Star dont l’accès est libre et non payant. Orange Madagascar, à travers son site, permettra à tout un chacun de suivre la retransmission en direct. Ce, au niveau mondial, de l’ensemble des conférences qui seront prononcées lors de ce premier Symposium International d’histoire, civilisation et de culture à Madagascar. Un hommage au Premier savant de Madagascar (dixit le Pr Albert Rakoto Ratsimamanga) sera également rendu.

Premier savant. Joseph Rasamimanana n’est autre que le premier Malgache à avoir étudié dans une université française. En 1891, il fut envoyé par la Reine Ranavalona III comme boursier de la Résidence Générale de France pour embrasser la carrière militaire. Changeant d’orientation, il entra à l’Ecole de Santé Militaire de Lyon et obtint en 1891, le grade de Docteur en médecine avec une thèse devenue célèbre sur le tanin. Habile expérimentateur, on peut dire qu’il fut le premier savant malgache. Joseph Rasamimanana publie plusieurs ouvrages sur les Andriatompokoindrindra (les grands nobles seigneurs), sur la caste des Andriamasinavalona dont il est issu. Sous les Ranavalona, il était dignitaire de 12 honneurs, grade correspondant à celui d’un Général. Après l’occupation, malgré son attitude réservée, mais pleine de dignité, la Croix de Mérite, la Croix d’Anjouan et la Légion d’Honneur lui ont été attribuées successivement par le Gouvernement français. Membre de l’Académie malgache, en dehors de sa fonction de Professeur chirurgien, il était médecin des prisons et soignait les déshérités. C’est une des plus grandes figures de Madagascar.
Mahetsaka

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.