« Roxicomania » : La relève du rock à la lumière du jour


Bmoi

Jacaranda
« The Dizzy Brains » à l’affiche du « Roxicomania ».

2017 aura été une année d’or pour le rock malgache. Entre les grands spectacles à plusieurs reprises des grosses pointures, c’est au tour de la jeune génération de se montrer sous son meilleur jour.

Tout le monde s’y met pour redorer le blason du rock malgache. Après les grosses pointures, place à la relève au « Kudéta » Anosy. Une bonne dizaine de groupes prendra le chemin de la scène dans « Roxicomania » le 30 décembre. Pour les amateurs du genre, l’évènement sera une occasion de découvrir de nouvelles têtes ou de voir les « underground » à la lumière du jour.

En tête d’affiche, “The Bloody Park, The Dizzy Brains, No Mady, Angaroa, Fishy, Break the Silence, The Discord Lines, Death Child, The Shinny Happy People et The Sixties”. Si certains groupes sont des illustres inconnus, d’autres ont fait parler d’eux dans des festivals internationaux. Pour « Angaroa », la reconnaissance des aînés leur vaut un statut particulier, étant donné qu’ils assurent souvent les premières parties des grands rendez-vous de rock.

Pour sa part, No Mady sera à la 39e édition des Rencontres Trans Musicales de Rennes le 9 décembre. Sur la même scène où « The Dizzy Brains » a connu ses premiers succès il y a deux ans de cela. La bande à Eddy a, par ailleurs, connu une montée fulgurante en enchaînant les tournées en Europe et en Asie sans exclure un saut furtif au pays de l’Oncle Sam. Si le groupe était quasi inconnu à Madagascar avant son succès, les quatre compères ont porté haut le flambeau de la Grande Ile en multipliant leurs apparitions grâce à l’intérêt que portaient les médias internationaux à leurs égards.

Pour rappel, les rockeurs « old school » ont frappé fort cette année. Dans le dessein  de redonner sa lettre de noblesse au rock malgache, les formations comme « Kiaka, Iraimbilanja, Tselatra, Apost, Mage 4 », ou « Green et Rehg » ont été souvent sur le devant de la scène. Grands spectacles, concerts, ou cabarets, ils ont tous connu un succès notoire, sans oublier les soirées multiples dans l’Hexagone.

Maharindra Aina

Share This Post

Post Comment