Salon du chocolat et de la gourmandise : Va pour la deuxième édition



Jacaranda
Les organisateurs durant la conférence de presse au Carlton Anosy hier

Qui dit Pâques dit chocolat ! A l’approche des fêtes, les passionnés se retrouveront pour la seconde édition du Salon du chocolat et de la gourmandise, le rendez-vous immanquable!

Gourmandise quand tu nous tiens ! Ce n’est pas les adeptes de chocolat qui diront le contraire ! Pour le bonheur de ces derniers, le Salon du chocolat et de la gourmandise entame une seconde édition ce samedi. 25 professionnels de friandises sous toutes leurs formes et leurs dérivés se rassembleront au Carlton Anosy.

Comme le cacao de Madagascar est réputé pour sa qualité, le chocolat malgache est un produit incontournable pour ceux qui ont les papilles exigeantes. Cette année, pas moins de 3.000 personnes seront attendues pour découvrir, apprécier et profiter des produits qui font la fierté même de la Grande Ile.

Fête des saveurs. Si le chocolat fera l’objet de la principale attraction et présenté sous toutes ses coutures, les gourmands seront bien servis en participant à l’aventure gustative qui les attendra dans tous les recoins du Salon. Entre les pâtisseries, les friandises et la fontaine géante de chocolat, les animateurs entraineront les convives dans un voyage culinaire riche en saveurs.

L’idée est de découvrir une fois de plus, les grandes maisons du chocolat comme Robert, Arche de Noé, ou encore Colbert, qui célèbrera par ailleurs ses 90 ans d’existence par la même occasion. Entre autres, plusieurs stands présenteront l’art culinaire malgache revisité si on peut se permettre le terme, apportant ainsi un renouveau dans les entremets typiquement malgaches comme le « mofo gasy ».

Volet social. Allant plus loin, le Salon du chocolat et de la gourmandise n’est pas seulement fait de gâteries et de douceurs, car en aval, les organisateurs misent beaucoup sur le volet social de la chose. Selon Mireille Rajaonary, du Wendnesday Morning Group, « les fonds récoltés durant le Salon permettront de continuer la réhabilitation de l’Ecole primaire publique d’Ankorondrano, avec l’aide de jeunes chômeurs du quartier comme main-d’œuvres» relate-t-elle, lors d’une conférence de presse, hier. Le projet pilote continuant, un réfectoire et un espace de vie seront installés dans l’établissement.

Zo Toniaina


Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.