Décès : Farezy Rasoanaivo s’en est allé

Jacaranda

Peu le connaissent pourtant, de sa plume sont sortis des titres phares du folk –song malgache. Lui c’est Farezy Rasoanaivo auteur et compositeur des années 80. Lundi, il s’en va sur les pas de Djaig du groupe Spesialista et de Nirhy-Lanto. En écoutant les paroles de ses chansons, la mort l’inspirait profondément.

« Fa ny fahafatesana mantsy tora-bato avy any an-danitra. Indray milatsaka fotsiny izy ka  aza  mba voany ihany” dans une de ses compositions que Hery du groupe Njila sublime par sa voix. Toujours dans le même titre, il laisse libre court à ses sentiments où il dévoile sa philosophie, si simple et compliquée à la fois.  “Raha marary be aho dia itondray Flavoquine. Fa rehefa maty aho dia tsy hihinana na inona na inona » continue-t-il.  « Comme la mort est  inévitable, la sagesse est d’attendre son tour. Si je tombe malade apporte-moi de la flavoquine, parce que quand je serais mort, je ne prendrais plus rien ».  

Dans le monde de la musique, Il a commencé avec les Zopanage, Njila, ou encore Ahibano.  S’éloignant de la scène pour un long moment, ses compositions ont été  reprises par la jeune génération. “Fa nahoana hoy aho no ompain’ialahy ny baofinay !” a été, par ailleurs,  chanté par Hery Puissance plus tard.  Troquant ses plumes et  micro contre des bèches et des pelles dans la campagne, il a fait une dernière apparition en 2015 dans l’émission télévisée “Isatawak” avant de se retirer du monde troisans plus tard.

Zo Toniaina

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.