Cercle germano-malagasy : Hommage vibrant à Eckehart Olszowski

Jacaranda
Pépé Raveloson au saxophone et Manoa à la basse au Cgm , hier

Issus de tous horizons, les amis d’Eckehart Olszowski ont rendu un hommage vibrant à  cette grande figure du cercle germano-malagasy hier.

Ca y est, le rideau est levé sur le spectacle d’hommage à Eckehart Olszowki. Hier, c’est dans une salle comble du Cercle-germano-malagasy que les amis et ceux qui l’ont connu se sont retrouvés. Musiciens et artistes issus de tous horizons ont tenu à assister à cette première d’une longue série d’hommage à cet acteur culturel qui a laissé un grand vide dans le paysage culturel malgache.

À 16h tapante, la salle se lève, les cuivres résonnent tandis que la chanteuse Faniah entonne l’hymne nationale allemande.  Grande figure du cercle germano-malagasy. Commencent alors les premières notes du “wonderfull world” magnifiquement interprété par Naly à la fois au micro et au trombone tandis qu’Andry Mika et ses compères l’accompagnent, devant une assistance attentive. Entre deux titres, les éloges et les anecdotes ont permis de découvrir d’autres facettes de ce grand homme. Les rires et les larmes se sont succédé durant plus de 2h. Les musiciens se sont relayés sur scène pour chanter Tompo Masina de Papa Liva, « Ilay masoandro efa mody », « Zazavavy », pour finir avec « Ny Lanitra mangamanga » le titre phare de Salala.

Mentor. Pour Pépé Raveloson, saxophoniste « le jazz club du Cgm a trouvé sa genèse grâce à Bainina. Olle a été non seulement le fondateur mais également le mentor, l’épaule sur laquelle les musiciens pouvaient s’appuyer durant ces 9 ans d’existence. Toujours dans le but de rehausser la musique malgache, il nous a trouvé des matériels haut de gamme, ce qui a permis à bon nombre de ces musiciens, à améliorer et travailler dans les meilleures conditions » relatait-il avant de continuer que « comme il aimait la musique malgache, particulièrement la musique du terroir, et il savait flairer les talents.  Il était impressionnant car, ceux qu’il avait poussé et ceux qu’il avait déniché  ont réussi à percer si l’on ne citera que Olombelo Ricky, Salala, Sengy ou encore Rossy. »

Echange culturel. Selon la représentante de l’ambassadeur allemand, « Olle a toujours tenu à mettre à profit  son large réseau pour la promotion de la culture malgache. Il a permis un échange culturel fructueux entre   Madagascar et l’Allemagne durant ces 35 dernière années. Grâce à lui, bon nombre d’artistes malgaches ont pu aller en Allemagne dans le but d’élargir une carrière à l’international. De même, des big bands, des musiciens et des artistes allemands ont pu participer à beaucoup de festivals internationaux dans la Grande île. » L’émotion était à son comble. Par ailleurs, d’autres évènements auront lieu au cours de l’année, toujours dans le cadre de la mémoire d’Eckehart Olszowski.

Zo Toniaina

Telma Fibre Vibe

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.