Art plastique : Bientôt une première exposition pour Sarhà la gauchère

Un tableau de Sarhà qui retranscrit à la perfection la réalité, son préféré !

Nouvelle venue dans le milieu artistique,  Sarhà, Sarah Randriamalandy de son vrai nom, ne tardera certainement plus à se faire connaître. Auteure, compositrice, parolière à ses heures perdues, la jeune femme vient d’ajouter une corde à son arc : celle de peintre. Talent qu’elle dévoilera prochainement au grand public à travers une exposition qu’elle projette de tenir au mois de mai.

Grande émotive, Sarah a toujours été mélomane. Ses émotions, elle les retranscrit et les reflète dans sa musique et ses compositions. La jeune femme est d’ailleurs entrée en studio pour enregistrer quelques- uns de ses titres, avec la collaboration de Solo Andrianasolo. « Je joue de la guitare et je compose aussi. Quand j’ai pris la décision d’avancer et qu’il me fallait trouver une chanteuse, je me suis dit, pourquoi pas moi ? », raconte-t-elle. Et le résultat est plutôt bluffant. Avec  des ballades aux airs parfois un peu jazzy, Sarhà se découvre et laisse l’inconnu, à travers sa musique, entrer dans sa bulle, son monde. « Des chansons que je partagerai certainement un de ces jours, mais pour l’instant, je veux me consacrer à ma nouvelle passion. Avec la peinture, je me sens enfin complète, moi-même ».

Autodidacte. « Quand j’assiste à une exposition, je sens comme un sentiment de bien- être, de réconfort, d’apaisement et de plénitude. Il y a quelques mois, je me suis donc particulièrement prise de passion pour la peinture. Je voulais devenir plus qu’un simple spectateur. Je voulais maîtriser cet art ». Il y a quelques mois, elle s’est donc lancée dans une aventure artistique. « J’ai réuni toutes les informations nécessaires pour pouvoir faire mes premiers pas dans cette discipline. Toutes les conditions étant réunies,  je me suis essayée à la peinture ». Elle a fait sa première expérience avec un tableau qu’elle a intitulé « Femme à la guitare face à l’inconnu ». Une toile qui la représente et qu’elle a dessinée sans aucun support, juste son imagination à l’appui. « Le résultat me laissait un peu perplexe. Je n’étais pas vraiment satisfaite ». Elle poursuit avec un autre tableau qui lui  satisfait plus qu’elle n’en espérait. Celui-ci figure même parmi ses préférés. Aujourd’hui, elle a réalisé une dizaine d’œuvres. Des toiles qui reflètent son amour pour la nature et l’environnement que le public pourra également découvrir… prochainement.
Mahetsaka

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.