Festival Arondihy : Une semaine autour de la danse !

Jacaranda
Ariry Andriamoratsiresy a encadré plusieurs jeunes danseurs lors des ateliers qui se sont tenus depuis le mois d’avril et continueront pendant cette semaine dans plusieurs centres culturels.

Place à une semaine de fête au rythme de la danse et de la culture traditionnelle mais également contemporaine. A partir de ce jour jusqu’au 5 mai, « Lamako event » plongera les amoureux de danse dans une ambiance festive et animée.

C’est parti pour une semaine d’échanges et de célébration ! Se caractérisant par la qualité de travail de ses participants, « Arondihy » a permis à d’innombrables talents de se professionnaliser davantage sur la scène et le marché national et international, à contribuer dans l’histoire et l’évolution de la danse en général. « L’initiative va bien au-delà de la production d’évènements culturels. C’est un moyen de découvrir, de rencontrer et de mieux connaître la culture de chaque région de Madagascar. Il sensibilise et éduque au développement social et culturel du pays ». Arondihy met au profit des participants des cours pratiques et théoriques, plusieurs techniques de base à travers des ateliers et résidences de création. Il continue de fédérer des énergies locales, associatives, institutionnelles, privées, nationales et internationales autour d’une riche programmation multidisciplinaire d’excellence. Le festival apporte un appui aux créations artistiques malgaches en offrant un temps fort de diffusion de spectacles et d’ateliers accessible au plus grand nombre, participants et spectateurs, un espace de création grâce aux résidences et formations qu’il propose.

Ateliers. Mettre en valeur la diversité de la danse et mélanger les styles, tels sont les objectifs du festival. Ainsi, durant l’évènement, les danseurs traditionnels côtoient ceux qui évoluent dans la danse moderne. La rencontre donne lieu à des créations, et le résultat est époustouflant. Ainsi, depuis le mois d’avril, les participants se sont retrouvés au cours d’ateliers d’échange. « Cette année, nous avons encadré une dizaine de chorégraphes participant au festival Arondihy avec la collaboration de deux chorégraphes de renom dont Ariry Andriamoratsiresy et Saraela Ramparany. Une résidence de création a été aussi organisée depuis le début du mois d’avril pour former et accompagner les danseurs sélectionnés pour réaliser la pièce chorégraphique intitulée ‘Daholobe’, pièce maîtresse du festival. Nous avons eu des intervenants professionnels tels que Hery Ratsimbazafy et Judith Olivia Manantenasoa sous la direction artistique de Fanou Santatriniaina Raveloarison », explique les organisateurs. Cette création « Daholobe » sera d’ailleurs présentée durant la semaine du festival, dans la Capitale, du 1er au 5 mai dans les centres culturels partenaires tels que le CGM, le CEMDLAC ou l’Alliance Française. D’autres ateliers de danse et culture traditionnelle Antandroy, Sakalava, Betsimisaraka et l’Afro-house auront parallèlement lieu à Antsirabe, à l’Alliance Française d’Antsirabe et au Centre Lovasoa 4C.

Mahetsaka

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.