Art conceptuel : Ralf Arivelo se redécouvre !



Jacaranda
Quelques-uns des tableaux qui composent « Ambadiky ny havoana ».

Sa dernière exposition remonte en 2014. Aujourd’hui, l’artiste décide de revenir sur le devant de la scène et pas les mains vides ! « Ambadiky ny havoana » a été dévoilé au grand public hier, à Ambanilalana Itaosy.

On ne dit jamais vraiment adieu à ses premières amours ! S’étant fait discret et resté loin des projecteurs depuis quatre ans, Ralf Arivelo a décidé de renouer avec son monde. Pour marquer son retour dans le milieu artistique, il a donc décidé de présenter hier le fruit de son récent travail : « Ambadiky ny havoana » dans un lieu privé respirant le calme et la sérénité, à Ambanilalana Itaosy. Il nous en dit davantage : « Ambadiky ny havoana représente à la fois le thème et le concept. Je fais allusion, à travers le thème, à mes peintures en relief ». L’exposition comporte une trentaine d’œuvres, toutes très différentes les unes des autres. « Je n’ai pas utilisé les mêmes dimensions et les mêmes techniques pour tous les tableaux ». Des œuvres à travers lesquelles on peut apprécier l’évolution de l’artiste. Lors de son absence forcée, car ayant été malade, il n’a effectivement eu de cesse d’améliorer ses performances et a effectué des recherches pour devenir meilleur qu’il ne l’était dans ce qu’il appelle « art conceptuel ». Ralf Arivelo figure en effet parmi l’un des rares artistes à avoir choisi cette discipline.

L’art conceptuel. Différent de l’art classique, l’art conceptuel est une démarche intellectuelle, pas un mouvement. Ses frontières stylistiques, géographiques et temporelles sont floues. Il n’est pas toujours intelligible. Si une œuvre n’est pas compréhensible, facile de dire qu’elle est conceptuelle… En effet, vous y verrez des choses que vous ne verrez nulle part ailleurs. Les œuvres produites peuvent être éphémères. L’esthétique n’est pas le plus important. L’art conceptuel peut proposer des œuvres qui paraissent inachevées, des œuvres atypiques qui perturbent notre représentation de l’art et du beau. Si vous avez tendance à vous poser des questions sur tout et sur rien, là, vous allez vous en poser pour quelque chose. Et oui, certaines œuvres n’ont de limites d’interprétation que l’imagination. Parfois, vous n’y comprendrez rien et ce ne sera pas grave. L’art conceptuel est un champ où on laisse l’esprit vagabonder en toute liberté! La proximité avec l’œuvre est parfois telle que le visiteur fait partie intégrante de l’œuvre. Nous sommes loin des tableaux ultra-protégés par une plaque de verre. Là, vous avez le droit de toucher, on vous le recommande même. L’art conceptuel est engagé. Oui, des messages sont délivrés, voire des revendications. L’art conceptuel n’est pas réservé à une élite. Le regard sur l’œuvre fait l’œuvre. Il n’est pas question de connaissances accrues dans le savoir-faire artistique mais plutôt de la réflexion, du ressenti.
Mahetsaka

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.