Fête de la Musique : Honneur aux luthiers



Jacaranda
Tony za, le joueur de « kabôsy ».

Il y a les chanteurs,  les musiciens, mais il y a aussi les luthiers. Des travailleurs de l’ombre qu’on a tendance à oublier.

Pour les remettre à la lumière du jour, honneur à ces « faiseurs de musique » le temps d’une exposition à l’Alliance française à Andavamamba. Du 18 au 23 juin,  plusieurs concepteurs d’instrument musical feront partie de l’évènement. Entre autres, les percussionnistes Ragasy et Ledama, le flûtiste Remby, le joueur de « Valiha » chromatique Ratovo ; ainsi que Tony Za, le joueur de « kabôsy ».

L’idée est de trouver des moyens pour captiver et redécouvrir dans les projets globaux avec des ateliers des rencontres partages et transmissions qui consiste à pratiquer d’un point de vue musical et peut-être faire naître une vocation au sein de la jeunesse »  continue Jean- Paul Clément dans son discours.

« Mpamaliha », luthiers, musiciens, artistes et grand public sont invités pour rendre hommage à ces instruments emblématiques.  Des « valiha », des« kabôsy », des percussions, des flûtes,  des textes poétiques de grands écrivains qui déclament les éloges de ces instruments en vers et en proses.  Un hommage de part et d’autre, mais aussi une opportunité de découvrir ce microcosme plus profondément. Effectivement, le but premier de cette exposition est de stimuler l’esprit du public à la découverte et l’appréciation de cette culture où il y a beaucoup à voir, à toucher, à fabriquer tout en y trouvant un moyen d’expression. Ce sera une occasion pour eux de présenter au public quelques-unes de leurs créations, de faire connaître les instruments de musique fabriqués à Madagascar et d’initier le public à certains  instruments, qu’ils soient modernes ou traditionnels.

Zo Toniaina

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.