Danse : Va pour la découverte du « Le Monde fantastique de K’Art »



Jacaranda
Les jeunes élèves du k’Art Antanimena

Vous êtes passionné de danse et vous aimez les grands spectacles ? Alors ceci est pour vous. Un moment de détente pour plonger dans « Le Monde fantastique de K’Art » ce samedi 30 juin au CCI Ivato.

250 à 300 danseurs sur une même grande scène! Une programmation des plus alléchantes se profile ce week-end au CCI Ivato. Des élèves danseurs de K’art Académie – des enfants de 3 à 12 ans, des adolescents de 13 à 20 ans, mais aussi des adultes – se relayeront sur la scène pour clôturer en beauté l’année académique 2017-2018.

Dès 10h, les tout-petits auront deux tours d’aiguilles pour montrer les acquis d’environ 10 mois de cursus, puis les plus grands suivront. Entre modern-jazz, classique, hip-hop et ragga, les rythmes seront pêle-mêle. Inspirés des films à succès de ces dernières années, « Le Monde fantastique de K’Art » – le nom du spectacle – se parera des bandes originales des « Game of Thrones »,  « Pirates des Caraïbes » ou encore « Wonder Woman ». Toute la foule se prêtera au jeu avec les costumes adéquats, dignes des spectacles d’envergure professionnelle.

Créée par les coachs, chaque chorégraphie démontrera chaque discipline existante. Mialy Rajonhson, chorégraphe fondateur deK’Art, Ando Randrianarisoa, Jerry Vital, Antsa Ramakavelo et Mahenina Ravelonirina, professeurs de danses, sont les têtes pensantes qui font le fil rouge entre chaque pièce tandis que la préparation de l’évènement remonte à environ dix mois, c’est-à-dire dès les premières semaines de cours.

Expérience inédite. Selon Rojo Raoilijaona, gérant de l’Académie : « Grâce à l’assiduité des élèves, le spectacle atteint un niveau satisfaisant. Comme la danse implique l’interaction de plusieurs éléments, elle offre une multitude de disciplines avec des exercices nécessaires et indispensables pour le maintien du physique. La variante de cette passion apporte une expérience inédite pour chaque élève, conduite par les professeurs, et la pratique suscite une amélioration de l’allure et un changement de silhouette», souligne-t-il. A savoir que ce spectacle est devenu un rituel des élèves depuis bientôt 14 ans, expliquant ainsi que le K’Art Académie fait partie des pièces maîtresses parmi les institutions culturelles à Madagascar.

Zo Toniaina

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.