Antsahamanitra : Njakatiana et Lôla charment leur public



Jacaranda
Njakatiana et Lola sur la scène d’Antsahamanitra

Quand deux metteurs d’ambiance se rejoignent, Antsahamanitra s’enflamme. Même si Njakatiana et Lôla n’ont pas chanté à guichets fermés, ils ont été à la hauteur de leurs renommées.

Une seule scène, une même équipe, et deux micros, cette ambiance indéniablement chaleureuse a régné  à Antsahamanitra en dépit du froid hivernal d’hier.  En solo ou en duo, Njakatiana et Lôla ont fait des heureux. Une fois de plus, Njakatiana a confirmé son statut de chanteur de charme et  Lola, quant à lui,  régale les oreilles avec ses prouesses vocales. A eux deux, ils ne cessent d’émerveiller.

Public en émoi. Pas de décor tape à l’œil, mais plutôt une grande estrade où les danseurs se sont adonnés à des acrobaties parfois périlleuses pour parfaire une mise en scène réglée à la minute. Changeant de formule, sans partie aucune, les deux chanteurs se relayent, tantôt entre deux morceaux, tantôt en duo, selon l’humeur et selon les titres.  L’on peut compter sur « Anaro aho » tant attendue par le grand public. Njakatiana touche le cœur et met le public en émoi. Vint alors Lola avec son fameux « Tsy azo atao ahoana ». De fil en aiguille, le registre change avec « Nanao ny tsy fanao ». Ces jeunes danseurs  qui brillent tant par leur tenues que par leurs chorégraphies, font monter d’un cran l’ambiance, entraînant les spectateurs dans un rythme endiablé.

Beau duo.  Entre-temps, les medleys s’enchaînent donnant ainsi  un spectacle de chants et musique où la musicalité des chanteurs et des musiciens se rejoignent, et se confondent dans un  moment de convivialité. Pour voir la musique avec un œil nouveau et entendre le chant d’une oreille neuve. Comme à l’accoutumée, les amateurs de variété se laissent aller, d’autant plus que les paroles sont sur toutes les lèvres.

Sans se faire prier, les spectateurs se laissent emporter par le vent musical dans une ambiance euphorique. Certes, les inconditionnels sont séduits par les chanteurs, mais le plus grand bonheur a été de vivre en live tout cet approche avec ces stars.  Pour sa part, Njakatiana met tout son talent de musicien au grand jour  en jonglant entre son saxophone, sa guitare et son micro. Quelque fois, il accompagne Lôla sur « Tantano aho ». Toutefois, le meilleur moment reste leur duo sur « Rahoviana ary ». Un superbe duo sur lequel, les deux chanteurs ont engendré une émotion plutôt bouleversante.

 Zo Toniaina

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.