Aumonerie St-Luc : Ode à la ViergeMarie



Jacaranda
Le chœur Uni sera accompagné par Patrick Ratovonjanahary.

Douce prière adressée à la Vierge Marie, Mère de Jésus-Christ, Ave Maria est déclinée en plusieurs interprétations. Le jour de l’Assomption sera une bonne occasion de découvrir certaines d’entre elles…

Repris huit fois au cinéma, sorti dans au moins dans cinq albums…  Ave Maria, la prière adressée à la Vierge Marie reste la pièce maîtresse de l’Assomption. Le 15 août, Le Chœur Uni de Tanà veut partager la joie apportée en cette période de l’année par le biais d’un Concert qui ne manquera pas d’originalité. En effet, à l’Aumônerie St-Luc de l’hôpital Joseph Raseta Befelatanana, Lalamozika donnera l’occasion de remonter le temps et de revivre des meilleures interprétations du morceau Ave Maria.

Allant du chant grégorien jusqu’à la version de Mozart, en passant par Gounod, Bizet, Dvorak, Tschaikowsky, Saint Saens, Litz, Franck, Faure, Chérubini, Caccini et Massanet, le Chœur Uni de Tanà entamera pas moins de 14 versions, sillonnant ainsi les épopées. Un véritable voyage musical attendra le public amateur de musique classique. Patrick Ratovonjanahary au piano sous la direction de Lala Raherimanantsoa, la chorale et les élèves en chant de Lalamozika. L’objectif est de faire connaître l’Ave Maria, dans tous ses états.

C’était après le   XVIIIe siècle que la prière en chant Ave Maria a été rendu populaire. Depuis, la prière à la Vierge Marie est vite devenue une parole de chanson pour réconforter des milliers d’âmes depuis la nuit des temps. Selon les statistiques, la version d’Ave Maria avoisine les 8 000 depuis l’ère chrétienne jusqu’à aujourd’hui. Ainsi l’assistance pourra savourer à son plus grand plaisir avec un éventail de chants lyriques.

Zo Toniaina

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.