Cinéma : Poopy à l’affiche de « Trafic »



Jacaranda
Ndriana Ranto, le réalisateur de « Trafic ».

On la connaît chanteuse, maman et une adepte fervente de la religion juive, pourtant ce sera devant la caméra qu’elle démontrera un talent caché que l’on n’a jamais soupçonné. Elle, c’est Poopy ! Prochainement, elle sera à l’affiche de « Trafic », une fiction de Ndriana Ranto qui sortira le 16 août . Pur produit d’Yeladim production, le long métrage met au grand jour les trafics d’organes. En 120minutes, Doda, le personnage principal tentera de sortir son frère d’une impasse. Accusé à tort d’opérer des trafics d’organes, ce dernier est mis sous les verrous. Pour sa part, Poopy incarnera une mère de famille désespérée et tente d’élucider la disparition  de son enfant, victime de kidnapping.

Pour ce film à gros budget, l’équipe a  mis une année de tournage. Les Tananarivienspourront par ailleurs reconnaître des lieux familiers, pour ne citer que le tribunal d’Anosy, ou encore le commissariat du VIe arrondissement.

Selon le réalisateur, l’idée lui était venue quand il étudiait encore à  l’extérieur. Avec les kidnappings et les disparitions de personnes qui sévissent aujourd’hui dans le pays, il a décidé de faire un film dessus. D’après Ndriana Ranto, réalisateur, « nous avons misé surtout sur les ressources humaines étant donné que des médecins, des juristes et autres intellectuels ont largement contribué à ce film. Pour le scénario, je me suis inspiré de faits réels que l’on ne peut soupçonner alors que cela touche les enfants de notre pays. En tant qu’enseignant, il est de mon devoir envers ma patrie » relate-t-il. A priori, « Trafic » est un film malgache  qui sort des sentiers battus de la vie quotidienne malgache et ces histoires d’amour trop bien rodées.

Zo Toniaina

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.