M’kolosaina 2.0 : « Focus sur les métiers de la communication et de l’audiovisuel »



Jacaranda
Felana Rajaonarivelo relatera sa carrière en 180 secondes.

La culture, un atout essentiel dans les stratégies de développement, les médiateurs culturels l’ont compris. Voilà pourquoi le projet M’kolosaina voit le jour.

Portant très à cœur leur vocation, les médiateurs culturels de l’université comptent remplir leurs engagements qu’est de dynamiser la vie culturelle au sein du campus. « M’kolosaina va dans le sens de la demande et des besoins des jeunes. » Peut-on lire sur le site du Centre de ressource des arts actuels de Madagascar ou Craam Pour cette seconde édition, l’idée est de professionnaliser les métiers de la culture d’où la genèse du premier salon « Focus sur les métiers de la communication et de l’audiovisuel » qui se tiendra du mercredi 22 au vendredi 24 août 2018 au local du Craam à Ankatso. Ateliers, rencontres et succès story de professionnels de l’audio-visuel constitueront les grandes lignes du salon.

Orientation. Le but premier de ce salon est d’aider les jeunes dans le choix de leur future carrière professionnelle. Ce salon sera une orientation pour eux dans le domaine de la communication et de l’audiovisuel. « Le projet M’KoloSaina, propose à la communauté universitaire, un vaste laboratoire d’expérimentation et de participation à la culture en orant tout au long de l’année des occasions de rencontres avec des artistes et professionnels de la culture, mais également faire sortir les jeunes du simple statut de spectateurs et stimuler leur créativité. » Dans cette optique, l’initiative de ces acteurs culturels œuvre à mettre en place au fur et à mesure dans un délai indéterminé des programmations qui visent à mettre en amonts, plusieurs disciplines artistiques en une année.

Réveil. Les activités proposées par ces médiateurs commencent à apporter leurs fruits si l’on se réfère à la participation des étudiants dans les manifestations culturelles organisées au sein du campus. Le but étant de réveiller les jeunes de leurs torpeurs culturels. L’université devrait être un territoire propice pour devenir une pépinière de projets culturels innovants. Les médiateurs culturels sont convaincus que la sphère universitaire doit inclure, accueillir la sphère culturelle et artistique.

Zo Toniaina

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.