Arison Vonjy au « Fara West » : Savourez l’expérience « Gasy tsara »



Jacaranda
Arison vonjy sort enfin son « Gasy Tsara ».

Arison Vonjy se prépare à revenir sous les feux des projecteurs avec une excellente nouvelle : « Gasy tsara » qui sera très prochainement dans les bacs. Un troisième album que les fans peuvent déjà apprécier en avant-goût au « Fara West » Faravohitra ce samedi 25 août.

L’expérience « Gasy tsara » ? C’est la même que sert Arison Vonjy à ses inconditionnels à chacune de leurs rencontres, avec les mêmes ingrédients et la même recette secrète… mais avec un petit plus. Autrement dit, en mieux. Oui, en mieux parce qu’avec son nouveau concept musical « Gasy tsara » qui sera également l’intitulé de son album, prochainement dans les bacs, l’interprète de V.O veut se rapprocher plus du grand public. « Ma musique a toujours été taxée de jazz, de snob et d’incompréhensible, enfin… pas pour le grand public, et c’était sans aucun doute vrai. A mes débuts, je voulais effectivement prouver que j’étais le meilleur. J’ai donc fait un premier album très technique. Je me suis entouré de virtuoses (dont Tôty). Et mon objectif a été atteint, puisque ‘Feno loatra’ est aujourd’hui devenu une référence, surtout pour les plus jeunes », souligne le chanteur.
Simple. Avec son deuxième album, Arison Vonjy voulait plus vivre et faire ressentir à ses fans une « ambiance de groupe ». « Je voulais avoir cette homogénéité que je n’avais pas forcément dans mon premier album. Je voulais aussi en quelque sorte, promouvoir de jeunes musiciens qui excellent dans leur domaine et qui n’attendaient que d’être découverts. J’ai donc fait appel à Silo ». De cette nouvelle aventure musicale est née « V.O», tout aussi excellent que le premier album. Cet album a d’ailleurs été très apprécié par les mélomanes. Mais toujours en quête d’une nouvelle sensation et porté par une envie de se rapprocher du grand public, l’interprète de « Antsoy aho » s’est lancé un nouveau défi : faire une musique plus simple, adaptée à tout le monde et non destinée à une certaine catégorie de personnes. « Etre considéré comme le meilleur, c’est bien. Mais si tu es le meilleur mais que personne ne t’écoute, et que tu es condamné à ne te produire que dans des petites salles de 100, 200 personnes, à quoi ça sert ? Je veux que les gens dans la rue et ceux qui vont dans le bus m’écoutent et viennent me voir ».

Après V.O, Vonjy s’est donc penché sur son nouvel album. Un opus qui, cette fois, aura le mérite de plaire à tout le monde,

Arison Vonjy, toujours entouré des meilleurs musiciens.

pas seulement une certaine catégorie de personne. « Mifampiantso eo », a donc vu le jour. Diffusé sur toutes les chaînes  de tv depuis des semaines, « Mifampiantso eo » est très différent de ses précédentes compositions. C’est un titre avec des paroles assez simplistes (enfin, pour un Arison Vonjy) et des mélodies qu’on retient facilement et surtout, des danseuses illustrent la chanson, du jamais vu ! « Ceux qui m’ont toujours connu et suivi depuis mes débuts me reprochent ce revirement. Je suis cependant décidé à me rapprocher plus du grand public car je pense mériter d’être écouté et apprécié de tous, et le grand public mérite également d’entendre quelque chose de mieux que ce qu’on lui sert ». Pour vivre l’expérience « Gasy tsara », un monde où règne en maître le funk, le rendez-vous du 25 août au « Fara West » Faravohitra n’est à rater sous aucun prétexte.
Niaina Nofy

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.