Culture urbaine : Tovolah l’éléphant du « rap gasy » au « Fill’in » à Antsakaviro



Jacaranda
LEG « Bigga Tovo » ne compte pas abandonner le mouvement.

Ce vendredi, Tovolah va faire un show au  « Fill’in » à Antsakaviro. Le gars de  « Karnaz » va faire hocher les têtes des adeptes du « rap gasy ». Le pachyderme a toujours l’ivoire aiguisé.

Pilier du rap malgache, Tovolah reste fidèle à sa conviction. Rappeur contestataire, il confirme que non seulement la musique accompagne la révolution, mais elle est un outil pour s’exprimer. « Je dénonce l’hypocrisie sociale » a-t-il affirmé. Toujours ironique et radical dans ses propos, il soulève les faits réels à Madagascar. Fondateur du label « kolotsaina mainty », organisateur de « End of the weak », Tovolah n’a rien à envier aux autres. Un poids lourd incontestable, il est honoré par la nouvelle génération.

Sorti à la fin de l’année dernière, composé de quatorze morceaux, «  Boto radio » est son  premier album sur une application androïd à Madagascar. Selon lui, le mot « boto » diminutif de « brotherhood » qui veut dire fraternité.

Animateur d’émission rap depuis son jeune âge, Tovolah a su garder sa passion pour le rythme d’attitude positive. Avec ses compagnons, ils ont fondé le groupe « Karnaz » en 1995. Le contexte de cette époque a forgé la personnalité du poète urbain. Il s’est inspiré de ses aînés notamment le groupe « Da Hopp ». L’histoire du pays l’a beaucoup marqué. Leader d’opinion unique à son genre, « bigga tovo » ne compte pas abandonner le mouvement.

Durant ses séjours à l’extérieur, le jeune homme de 36 ans a mûri. Dès lors, il se livre à un nouvel objectif. C’est la raison pour laquelle il incite les jeunes à participer à une session « Freestyle », dans le dessein d’encadrer ces derniers. De 1995 à nos jours, « Bigga Tovolah » était là depuis longtemps, mais il n’a pas encore fait son temps. Son devoir n’est pas encore achevé.

Iss Heridiny

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.