«Festival 321 » la danse fait le tour dans capitale



Jacaranda
LEG Bakomanga et sa troupe surchauffent le jardin Ortana

Une semaine de danse à Antananarivo. Ayant débuté hier le festival ne se terminera qu’au 8 septembre. La ville connaitra sept jours de gaité.

C’est reparti pour une troisième  édition ! Le festival « trio, duo, solo » a belle et bien commencé.   Le jardin Ortana  Antaninarenina, et celui  d’Ambohijatovo  ont baigné dans une ambiance sortant de l’ordinaire en donnant place à des danseurs hier. Le matin, cinq groupes de danseurs dont la compagnie Lovatiana et  la compagnie Rary ont surchauffé l’estrade. De belles chansons de « hira gasy » ont clôturé la matinée avec  Bakomanga, Rakoto Frah Junior et leurs troupes, alors que l’après midi deux jeunes filles chorégraphes embrasaient la scène à Ambohijatovo.

Selon les explications  des organisateurs, « le festival 321 se déroule à chaque édition à Antananarivo aux alentours des mois d’août et septembre. Le but est de promouvoir  la danse à Madagascar ».  Cette festivité durera une semaine. Toute la Capitale aura sa part, d’Antaninarenina, jusqu’à Androndra, d’Ampasanimalo en passant par Ankatso et  Ivato. Antananarivo sera une grande piste de danse.

Comme lors de toutes les éditions précédentes, des différents compositeurs de ballet participeront à cette festivité. Bon nombre de chorégraphes seront de la partie. Des jeunes talentueux, des  professionnels malgaches et même des danseurs mauriciens rivaliseront de prouesses. Ce projet a été initié en 2014 par deux compagnies de danse, les compagnies Rary et Lovatiana dans le but de lancer la chorégraphie contemporaine malgache par le biais d’un programme d’accompagnement de petites pièces d’où la dénomination 321. Au cours du festival des danseurs professionnels nationaux et internationaux sont invités à partager la scène.

Iss Heridiny

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.