Echos du week-end



Jacaranda

Rien ne vaut les soirées avec les stars incontournables ! En voici quelques- uns des rendez-vous tant attendus de ce week-end.

 Hôtel de l’Avenue

Les frères Rakotozafiarison en totale symbiose

Certes ils sont très différents, mais leurs styles sont complémentaires. C’est avec une joie inouïe que le public a découvert les deux guitaristes Joro et Anjara Rakotozafiarison se partager la scène de l’Hôtel de l’Avenue à Analakely  vendredi. Venu nombreux, les mélomanes ont ovationné toute la clique. Quand le petit frère partage sa fouge avec son aîné, celui-ci se lâche au gré du rythme avec ses compères Vatsiahy au clavier, Tonny Mahefa à la basse et Mihaja à la batterie. Entre les Pat Metheny et les rôles inversés de temps à autre, Mihaja se met au micro pour interpréter magnifiquement « Man in the mirror » de façon très rock’n roll.   L’émotion a été à son comble quand ils ont jouéune mélodie composée par leur défunt père. Baptisé « Asandrato » le morceau a été tout simplement un hommage à un talentueux musicien. Pour sa part, la surprise a été complète à l’appel d’Inah. Celle-ci a repris sont titre « Omeko anao ». Evidemment sa prouesse vocale a fait hérisser les « poils de l’échine » de plus d’un, parmi ce public des plus mélomanes.

« Twenty-six »

Soirée en toute convivialité avec Lolo sy ny tariny

Ambiance bien chaude avec de la musique non stop en toute convivialité. Les compères de Lolo ont une fois de plus honoréleur image de pionniers. Comme toujours, les tubes du groupe constituaient le répertoire. Les noctambules n’hésitent pas à chanter avec les chanteurs de folk les meilleurs des morceaux. Les habitués se laissent toujours aller en attendant impatiemment  les petits passages connus par cœur. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette soirée a été tout simplement d’une abondance inouïe. Tout Karibotel,  le « Twenty six » était investi par des noctambules épris de belles musiques et de bonnes ambiances. A travers les épopées, Sefo  Nonoh, Benny Bebey et Samy ont su apposer une signature en caractère ineffaçable en cabaret. Par ailleurs, ils n’hésitent pas à garder l’ambiance nostalgique en se remémorant leur jeunesse par le biais de leurs innombrables tubes.

Glacier

« Gasy Mihanta » fait sensation

Quand le style « gasy gasy » investit l’antre de la musique tropicale, ce petit revirement de genre ne peut faire que du bien! C’est un « Gasy Mihanta » au top de sa forme qui se présente devant le public samedi. Habitués du style exotique, les spectateurs se laissent tenter et entraîner dans cette aventure musicale. Les spectateurs, essentiellement constitués d’étrangers se sont laissés gagner par les douces mélodies de « valiha », d’accordéon et de guitare acoustique. Entre les « Asesim-pitia» et « Ndeha hody », en passant par « Fihavanana », « Harena mila vintana » et « Tena malagasy » l’ambiance monte au fur et à mesure et se chauffe pour laisser les habitués des lieux à danser pêle-mêle.

 Zo Toniaina

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.