Musique : Shyn en marche sur tous les fronts

Shyn continue sa percée dans le marché de la musique africaine. Après être la révélation de l’année 2017, l’interprète d’ « Overdose » passe à la vitesse supérieure et est en lice pour le titre du meilleur artiste masculin del’Afrique Australe à l’Afrimma. Cette fois, il est classé parmi les meilleurs dans la même catégorie que le Sud-Africain Nasty C. en ce moment, le chanteur se focalise sur cette voie jusqu’au mois d’octobre. Toutefois, les projets du label Makua ne s’arrête pas là.

Selon les dires, Shyn travaille actuellement sur une éventuelle sortie d’album et reprendra la Makua tour d’ici à quelque  temps avec Denise et sa bande. Parmi les plus attendus, Boy Black, le protégé de l’artiste se dévoile enfin. S’il a déjà fait ses armes auprès de Lion Hill, le jeune homme compte dorénavant se consacrer plus dans sa carrière solo.  Avec un album en gestation et une bonne douzaine de clips disponibles sur les plateformes digitales, Boy Black commence sérieusement à se hisser sur la bonne voie en se frayant un chemin chez les amateurs de Rnb et d’afro pop.  Si le jeune homme travaille en étroite collaboration avec le numéro un de Makua, il n’en est pas moins auteur/compositeur. Selon Shyn, les artistes qui intègrent le label ont tous du talent, ce qu’il faut c’est leur donner le moyen d’exploiter et de les pousser à sortir ce meilleur qui est déjà en eux et boy Black ne déroge pas à la règle.

Le but est de mettre en avant la musique malgache. Effectivement, grâce à ses nominations dans les  Awards, Shyn a suscité la curiosité des acteurs culturels du continent noir, mais également ceux de l’Europe et d’autres contrées.  De ce fait, « la demande de la musique malgache a nettement augmenté, cependant, la qualité qui répond aux besoins du marché manque encore malgré le talent malgache » relate-t-il. Toujours d’après Shyn, « il est peut-être temps de montrer vraiment ce que vaut la musique malgache et arrêter de faire du plagiat car la plupart du temps, certains de ces clips plagiés détruisent complètement l’image des artistes malgaches et bloquent littéralement ceux qui  travaillent dur et qui méritent d’être dans  le circuit » à bon entendeur…

Zo Toniaina

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.