5e art : 56 manuscrits en lice pour le « Prix Indianocéanie »



Jacaranda
Tsiky Rakotomavo, membre du jury.

Les plumes aguerries ne manquent pas dans la Zone Océan Indien, et encore moins à Madagascar. Pour sa première édition, l’appel à écritures du « Prix Indianocéanie » a été entendu avec une bonne soixantaine de manuscrits reçus. Les auteurs de ce côté du globe ont témoigné d’un vif intérêt pour cet appel à écritures. Roman, poésie, nouvelles, théâtre, essais, recherches… des œuvres de style varié seront soumis au jury établi par les Etats membres de la Commission de l’Océan Indien. Le jury, composé d’écrivains et de professionnels du livre et de l’enseignement évalueront donc 56 manuscrits répondant aux critères de recevabilité.

Selon les mots de Hamada Madi, Secrétaire général de la Commission de l’Océan Indien, « L’Indianocéanie est une idée qui nous vient du monde littéraire. Avec le Prix Indianocéanie, on en revient aux origines ! Et quoi de plus naturel que de proposer à celles et ceux qui vivent l’Indianocéanie au quotidien de nous raconter nos îles, notre identité multiple, les petites histoires qui donnent corps à notre communauté ? Je suis heureux de l’enthousiasme suscité par cet appel à écritures,  car il témoigne de l’envie d’écrire de nos concitoyens et il illustre aussi l’existence d’une identité partagée et pleinement vécue.»

Identité régionale. Le « Prix Indianocéanie » promeut la singularité de l’identité régionale. Aussi, pour apprécier au mieux les manuscrits proposés par des dizaines d’écrivains de la région, il était indispensable de réunir un jury de qualité représentatif de l’ « Indianocéanie », connaisseur de sa diversité et engagé pour la promotion de la culture, de l’écriture et de la lecture. Parmi les membres du jury, Tsiky Rakotomavo. Conteuse, narratrice et poétesse, elle participe à l’inventaire du patrimoine culturel matériel et immatériel de Madagascar en 2007.Elle est également membre du jury du concours national de conte, de la poésie, organisé par le ministère en charge de la Culture et du patrimoine malgache en 2006.

Zo Toniaina

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.