Photographie : Henitsoa Rafalia va présenter « Tuerie »

Henitsoa Rafalia jongle le réalisme du reporter et le recul de l’artiste

L’exposition « Tuerie »photographe Henitsoa Rafalia sera probablement l’un des moments phares du festival d’Art Urbain de l’Is’art Galerie qui a débuté hier. L’installation sera ainsi ouvert officiellement au public le 26 octobre à partir de 18 h 30 à Ampasanimalo. Ce capteur d’instant est reconnu par les amateurs de photographie depuis son exposition poignant intitulé « Sambatra : aux pays des Antambahoaka ». Une plongée en apnée à travers le rituel multicentenaire de circoncision collective pratiquée par le groupe humain Antambahoaka dans le sud est de la Grande Île en 2015. Depuis cette année, l’ascencion d’Henitsoa Rafalia a été fulgurante.

Pour cette exposition « Tuerie », l’artiste photographe emmènera le visiteur dans un monde parfois pesant mais pourtant inévitable du circuit économique des bovidés. C’est un travail qui rappellera sans doute les premiers pas de photographes reporters d’Henitsoa Rafalia. D’ailleurs, plusieurs photographes professionnels de sa génération qui arrivent à se démraquer ont tous été formés dans ce moule de l’instantané. D’ailleurs, il est « correspondant pour l’agence de presse Turc Anadolu Angency en tant que photo-reporter et collabore avec d’autre organes de presse internationaux comme TheNational.ae basé à Dubaï et Télérama et So Press en France ».

Maminirina Rado

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.